DE | FR

La Suède déplace une ville entière pour du fer

La mine de fer de Kiruna est la plus importante au monde.
La mine de fer de Kiruna est la plus importante au monde.Image: EPA
Le plan, qui devrait s'achever en 2033, prévoit le déplacement d'une ville entière et de ses 8000 habitants. L'objectif? Que la mine de fer de la ville, la plus grande du monde, puisse continuer d'être exploitée.
10.05.2021, 02:55

La démesure à tous les niveaux. Pour permettre à la plus grande mine de fer souterraine du monde d'être toujours exploitée à l'avenir, la ville de Kiruna, en Suède, va tout simplement déménager son centre-ville. En cause, la localisation du filon.

13 tours Eiffel par jours

La compagnie qui exploite la mine, la société LKAB, détenue à 100% par l'État suédois, a ses raisons d'avoir convaincu la municipalité d'un tel projet. Elle extrait chaque jour jusqu'à 100 000 tonnes de fer, soit 90% de la quantité produite à l'échelle européenne. Une quantité suffisante pour fabriquer quotidiennement jusqu'à 13 tours Eiffel, précise RFI.

Si la mine va mal, la ville va mal»
Nina Eliasson

Dès lors, 8000 des 22 000 habitants de la cité vont être déplacés de 3 km vers l'est. Nina Eliasson, responsable de l'urbanisme à la mairie de Kiruna, précise que «la mine emploie beaucoup de gens. Et comme elle est le principal employeur, ça a des conséquences sur tout. Si la mine va mal, la ville va mal.»

3 500 euros par mois en moyenne

La principale activité des riverains permet d'ailleurs à Kiruna d'afficher un salaire moyen bien supérieur au reste du pays. Un ouvrier travaillant chez LKAB gagne ainsi, en moyenne, l'équivalent de 3 500 euros par mois. (ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'armée de Poutine est épuisée: c'est une chance pour les négociations
L'armée russe subit de lourdes pertes humaines et matérielles dans la guerre en Ukraine. Un expert en sécurité estime que des négociations seront possibles prochainement, mais seulement à des conditions claires.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a bientôt six mois, les «sympathisants de Poutine» et les pacifistes diffusent le récit selon lequel l'armée russe serait un «rouleau compresseur» inarrêtable, avec un stock de soldats et d'armes presque inépuisable. L'Ukraine n'aurait apparemment aucune chance, elle devrait négocier avec Poutine ou capituler.

L’article