International
Extrême droite

Civitas va être dissoute en France: «C’étaient des hérétiques»

Civitas va être dissoute en France: «C’étaient des hérétiques»
Alain Escada, président de Civitas en 2008.image: capture d'écran

La France n'en peut plus de ces intégristes catholiques complotistes

En France, le ministre de l'Intérieur demande la dissolution de Civitas, un groupuscule catholique d'extrême droite et complotiste, qui s'est répandu fin juillet en propos antisémites. Décryptage.
09.08.2023, 13:42
Plus de «International»

Civitas, organisation catholique intégriste, était jusqu’ici passée entre les gouttes de la loi. La voici désormais visée par une demande de dissolution émanant du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. En cause, des propos antisémites tenus le 30 juillet à Pontmarin, en Mayenne, lors des universités d’été de cette formation d’extrême droite. Ils ont été proférés par un certain Pierre Hillard. Abordant la période révolutionnaire, cet essayiste controversé déclarait ce jour-là:

«Avant 1789, un juif, un musulman, un bouddhiste ne pouvaient pas devenir Français. Pourquoi? Parce que c’étaient des hérétiques»

Il ajoutait: «La naturalisation de juifs en 1791 ouvre la porte à l’immigration». Pierre Hillard estimait qu’il «faudrait peut-être retrouver la situation d’avant 1789».

Les organisateurs de ces universités d’été ont été imprudents. «Ce sont eux qui ont mis sur YouTube les interventions faites lors de cet événement», souligne Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques, joint par watson. L’intervention litigieuse qui vaudra à Civitas une probable dissolution dans un avenir proche a été repérée par le compte X (ex-Twitter) Jugé Coupable, spécialisé dans la «lutte contre la cyber-criminalité et la haine en ligne»: 👇

«Totalement délirants»

Pour Jean-Yves Camus, les arguments selon lesquels la naturalisation des juifs en 1791 aurait ouvert la voie à l’«immigration» sont «totalement délirants». «A l’époque, les juifs sont présents en France depuis des siècles», rappelle-t-il.

«Ce qu’il faut noter dans le discours de Pierre Hillard, c’est le mot "hérétiques" qu’il emploie pour désigner les juifs, les musulmans et les bouddhistes. Pour lui et l’idéologie intégriste à laquelle il se rattache, celle de la Fraternité Saint-Pie X de feu Mgr Lefebvre établie à Ecône en Suisse, ne peuvent être français que les catholiques. Il ne mentionne pas les protestants dans ses propos, mais il doit les tenir en piètre estime.»
Jean-Yves Camus

«Depuis sa création en 1999, Civitas est un groupuscule gravitant autour de l’extrême droite la plus radicale, il a par exemple reçu Alain Soral», enchaîne Tristan Mendès-France, membre de l’Observatoire du conspirationnisme, contacté par watson. En 2013 et 2014, à l’occasion des débats houleux sur le mariage pour tous, puis sur la théorie du genre prétendument enseignée à l’école, Civitas s’était rapproché de représentants musulmans de la mouvance frériste également opposés à ces innovations sociétales réelles ou supposées.

Manif à Genève contre la RTS

«Son importance en ligne dépasse largement ce qu’il représente dans la société», précise Tristan Mendès-France. Il n’empêche, Civitas s’est toujours appliqué à faire parler de lui. En octobre 2021, sa branche suisse fraîchement créée avait manifesté à Genève sur la plaine de Plainpalais contre la diffusion par la RTS de La vie de J.C., une minisérie jugée «blasphématoire».

L’arrivée du Covid début 2020 aura donné un coup de boost à Civitas. Cette année-là, Tristan Mendès-France repérait le groupuscule intégriste dans la galaxie qui s’était alors formée autour de l’hashtag #StopConfinement. Il en rendait compte dans un tweet: 👇

En 2008, le même Tristan Mendès-France, alors jeune homme, avait lancé un défi au président de Civitas, Alain Escada, lui demandant de citer les Dix Commandements: 👇

Rapprochement avec QAnon

«Civitas est une structure profondément complotiste, pour qui la France est sous la menace du complot judéo-maçonnique, un fantasme déjà ancien», note le membre de l’Observatoire du conspirationnisme.

«Ces dernières années, Civitas a intégré d’autres références complotistes, notamment empruntées aux Américains de QAnon, telles que le pédo-satanisme ou l’adrénochrome, une substance dérivée de l’adrénaline qui serait prélevée sur des enfants, torturés et sacrifiés pour l’occasion, ce qui est naturellement faux. On retrouve là les vieux mythes antisémites, ceux des crimes rituels pratiqués sur des enfants chrétiens à shabbat.»
Tristan Mendès-France

Civitas cite Edwy Plenel pour sa défense

Pour sa défense, Civitas contre-attaque. Sur son compte X, demandant s'il ne faudrait pas «dissoudre Renaissance», le parti du président Macron, l'organisation intégriste renvoie à des accusations d'antisémitisme portées en 2021 par le cofondateur du site Mediapart Edwy Plenel contre Gérald Darmanin en personne. Lequel avait tenu des propos ambigus sur les juifs en France à la période révolutionnaire. Celle sur laquelle l'essayiste Pierre Hillard s'est attardé lors des universités d'été de Civitas: 👇

Au tour des Soulèvements de la terre?

Si la dissolution de Civitas, demandée le 7 août par le ministère de l'Intérieur, ne devait pas rencontrer d’obstacles, celle des Soulèvements de la terre, procédure engagée par Gérald Darmanin en juin suite aux violences commises par ce mouvement proche de l'extrême gauche lors d’une manifestation contre l’installation de «méga-bassines» sur des terres agricoles, paraît moins acquise. Ce 8 août, les Soulèvements de la terre ont contesté leur dissolution devant le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative. On attend désormais la décision de cette dernière.

De nombreuses associations ont été dissoutes en France depuis la première élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République en 2017. La plupart pour des liens avec l’islamisme radical, souvent teinté d’antisémitisme, un antisémitisme musulman qu'Edwy Plenel fut rarement le premier à dénoncer. Viennent ensuite des groupes dits de l’ultra-droite, marqués par des intentions ou une rhétorique violente anti-islam. Les Soulèvements de la terre seraient l’une des premières, sinon la première organisation de gauche à connaître le même sort.

On a testé la course de tondeuse à gazon
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Zelensky est en colère contre l'Occident
Pour Volodymyr Zelensky, c'est certain: les victimes du bombardement de la ville ukrainienne de Tchernihiv auraient pu être évitées si l'Occident avait fourni des défenses aériennes à Kiev. Il demande que son pays reçoive le même genre d'armement qu'Israël lors de l'attaque de missiles par l'Iran.

Les tirs ont eu lieu tôt mercredi matin: trois missiles russes sont tombés près du centre de Tchernihiv, dans le nord de l'Ukraine. Un immeuble de plusieurs étages a été gravement endommagé. L'université et un hôpital ont également été touchés. L'après-midi, on dénombrait 14 morts et plus de 60 blessés, un bilan qui devrait encore s'alourdir. Les autorités locales ont indiqué qu'elles continuaient à rechercher des personnes ensevelies sous les décombres.

L’article