en partie ensoleillé
DE | FR
International
famille royale britannique

Harry et Meghan sur Netflix: Charles III présage une «guerre»

Faire le dos rond ou réagir? Les maisons du roi Charles et du prince William comptent adopter une stratégie différente.
Faire le dos rond ou réagir? Les maisons du roi Charles et du prince William comptent adopter une stratégie différente.Image: Shutterstock

Harry et Meghan sur Netflix: comment Charles III se prépare à une «guerre»

Entre un documentaire explosif et un livre brûlant, voici comment le Palais entend préserver sa réputation devant l'imminence des attaques.
07.12.2022, 16:4108.12.2022, 06:31
Suivez-moi

Si le doute était encore permis, le trailer de Harry&Meghan l'a balayé en très exactement une minute et dix-sept secondes: le duc et la duchesse de Sussex ont ouvert les hostilités. L'assaut contre Buckingham Palace est lancé.

«Soyons clairs. C'est une déclaration de guerre. Leur avocate, la très puissante Jenny Afia de Schillings, utilise le mot-même dans la bande-annonce»
Richard Eden, expert royal du Daily Mail

Dans un second teaser dévoilé lundi, Harry évoque des «fuites» ou encore un «jeu sale» - dont on attend avec inquiétude de découvrir les détails lors de la sortie des premiers épisodes, le 8 décembre.

Une anxiété partagée par l'équipe de communication de Buckingham Palace. Le palais s'attend moins à un show distrayant de la trempe de The Crown qu'à une suite de révélations explosives pouvant nuire à la famille royale et à sa réputation, estime l'édition américaine de Vanity Fair.

A quoi faut-il s'attendre, au juste?

Dans leur documentaire, les Sussex n'auraient pas pour seule intention de blâmer la pression exercée par la presse et les médias britanniques: ils auraient également les courtisans et l'institution royale dans le viseur.

Le duo terrible avait déjà affirmé que le personnel avait été depuis longtemps dressé et briefé pour prendre position en faveur d'autres membres de la famille royale - une accusation que le palais dément avec véhémence.

«Ce que nous voyons, ce sont des tentatives claires de dépeindre Harry et Meghan comme des victimes, Meghan comme une nouvelle figure de Diana»
Richard Eden, expert royal du Daily Mail

La bande-annonce laisse aussi présager qu'Harry et Meghan développeront leurs accusations d'un «racisme institutionnalisé» au sein de la Couronne.

Reste à voir si la série épargnera les membres de leur famille. Cependant, selon l'expert royal du Daily Mail Richard Eden, et à en juger par le trailer, c'est mal parti: «Ils visent clairement le prince William et Catherine.»

Et c'est sans oublier Spare, ouvrage autobiographique au vitriol, signé du prince Harry et programmé pour janvier 2023, qui n'épargnera personne.

Dans ses pages brûlantes, Harry réserverait notamment quelques balles à sa belle-mère, la reine consort Camilla, qu'il considère comme une «usurpatrice». C’est elle qui serait à l’origine des remarques jugées racistes sur la couleur de peau d’Archie, fils aîné du couple.

Dans l'autre camp, plusieurs stratégies

A l'aube de potentiels scandales en cascade, Buckingham est sur les dents. Selon des informations récentes, plusieurs courtisans auraient tenu des pourparlers de crise. Au point que les maisons du roi Charles et du prince William adoptent une stratégie différente.

Du côté de William, la bravade

Le duc de Cambridge a déjà indiqué qu'il ne tolérerait aucune accusation de racisme. Lorsque sa propre marraine, Lady Susan Hussey, s'est empêtrée dans un scandale il y a dix jours, le prince n'a pas hésité à prendre ses distances publiquement.

Selon un initié auprès de Vanity Fair, le prince pourrait demander à son équipe de communication de faire un commentaire «si le documentaire fait des allégations fausses ou préjudiciables».

President Joe Biden meets with Britain's Prince William outside the John F. Kennedy Presidential Library and Museum, Friday, Dec. 2, 2022, in Boston. (AP Photo/Patrick Semansky)
Joe Biden,Prince Willi ...
Selon un initié, pour l'instant, William «laisse son travail parler de lui-même comme nous l'avons vu à Boston».Image: sda

William pourrait être plus enclin à s'exprimer, en particulier s'il sent qu'il doit se défendre ou défendre sa famille contre quelque chose de grave, comme le racisme.

Du côté de Charles, le silence

A l'inverse, le roi Charles pourrait la jouer plus discret. Son équipe de communication se tâte encore à émettre le moindre commentaire public. «Le message du palais sera le devoir», affirme une source.

Britain's King Charles III smiles as he speaks with local school children waving flags during a visit to the newly built Guru Nanak Gurdwara, in Luton, England, Tuesday, Dec. 6, 2022. (Jonathan Jackso ...
Charles III aura également un programe riche en évènements.Image: sda

La principale stratégie consiste à surmonter la tempête sans trop attirer l'attention sur le documentaire.

«Cela va probablement être délicat, mais l'intention est de garder la tête baissée et de continuer»
Une source royale à Vanity Fair

Le roi est un fervent défenseur du mantra séculaire: «Ne jamais se plaindre, ne jamais expliquer», si brillamment illustré par sa mère, Elizabeth II, avant lui. Une stratégie éprouvée qui leur a bien servi dans le passé.

Les trois premiers épisodes de Meghan&Harry seront diffusés trois mois jour pour jour après la mort de la Reine. Un premier assaut, mais pas le dernier.

«Si vous pensiez que la première bande-annonce était terrible, attendez de voir la suivante»
Richard Eden, expert royal du Daily Mail

«Je sens qu'ils retiennent beaucoup pour les trois épisodes suivants. J'ai peur à l'idée de penser à ce qu'il y a dedans», spécule Richard Eden.

Second couperet le 15 décembre, en plein service de chants de Noël de la princesse Kate.

La colère de Charles III à cause d'un problème de stylo

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un séisme fait plus de 500 morts en Turquie et en Syrie
Un séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine, faisant des centaines de morts dans les deux pays et de très importants dégâts selon de premiers bilans en constante évolution.

Au moins 284 personnes ont été tuées en Turquie et plus de 2000 blessées, dans sept différentes provinces, d'après les premières données de l'agence gouvernementale de gestion des catastrophes (Afad) qui dénombre près de 1800 immeubles effondrés.

L’article