DE | FR

«La violence contre les femmes est endémique dans chaque pays»

Bild

Si la pandémie a exacerbé le drame des violences conjugales dans le monde entier, celle-ci n'a pas baissé en dix ans.



Un tiers des femmes dans le monde, ou environ 735 millions, subissent à un moment donné des violences physiques ou sexuelles. Si ce chiffre reste stable en dix ans, les victimes sont parfois très jeunes, a déploré mardi à Genève l'OMS.

Au total, un quart des jeunes femmes qui ont été en couple auraient déjà été confrontées à cette situation à 25 ans. «La violence contre les femmes est endémique dans chaque pays», affirme le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Selon lui, la pandémie a exacerbé ce problème. Lundi, devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, plus de 60 pays, dont la Suisse, avaient appelé à garantir, que les efforts supplémentaires des femmes dans la lutte contre le coronavirus, ne devaient pas aboutir à davantage de violences contre elles.

De son côté, M. Tedros appelle les gouvernements, les communautés et les individus à changer d'attitude. Les violences dans le couple sont de loin les plus nombreuses auxquelles les femmes sont confrontées. Plus de 630 millions d'entre elles sont affectées.

Plus d'articles sur la Journée des droits de la femme

Comment les avantages des femmes les désavantagent

Link zum Artikel

Svetlana Tikhanovskaïa: «Bien sûr, je crains pour ma vie, mais c'est mon destin»

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

«Berset était obligé de lâcher un peu de lest»

Link zum Artikel

Ce qu'a prévu la Suisse pour célébrer la journée de la femme

Link zum Artikel

Les tactiques de l'Armée pour pousser les Suissesses sous les drapeaux

Link zum Artikel

Le Valais a-t-il un souci avec les femmes? Oui...et non

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Harcelée sexuellement, une employée chinoise bat son patron

Excédée de recevoir des textos à caractère sexuel de la part de son supérieur, la jeune femme l’a frappé à coups de serpillière sur la tête. La vidéo virale illustre le lent réveil de la Chine envers le harcèlement

Le geste est cocasse, mais la réalité bien moins amusante. Une jeune employée dans l’administration chinoise a été filmée en train de frapper son patron sur la tête avec un balai à serpillière. L’homme, assis à son bureau, reste stoïque pendant de longues minutes et se couvre le visage avec les mains. À demi-mot, il tente de s’excuser.

Publié dimanche 11 avril sur les réseaux sociaux chinois, le clip de quatorze minutes a été vu plusieurs millions de fois selon le New York Times. Très vite, …

Lire l’article
Link zum Artikel