DE | FR

Didier Raoult poussé vers la sortie de l'IHU de Marseille

Bild

Didier Raoult atteindra bientôt l'âge de la retraite. Mais cela n'explique pas tout. Image: Keystone

Tout a une fin. Celle de Didier Raoult à la tête de l’IHU Méditerranée Infection paraît très proche. Ses déclarations sur les vaccins n'y sont pas pour rien.



Didier Raoult a 69 ans. Le 31 août, il atteindra l'âge de la retraite. Pour cette raison, le microbiologiste controversé a déposé une demande de cumul emploi-retraite, ce qui lui permettrait de continuer à exercer son activité, en touchant en même temps les revenus de la retraite.

Sauf que deux des membres fondateurs de l'institut, l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) et Aix-Marseille Université, ne veulent pas prolonger son mandat, révèle Le Monde.

Pourquoi? Officiellement, parce qu'«il y a largement les équipes nécessaires, à l’IHU, pour que son départ soit comblé», explique le professeur Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale d’établissement.

Science vs Youtube

Mais ce n'est pas la seule raison. Les dernières vidéos postées par Didier Raoult ont probablement précipité son départ. Dans ces monologues, le professeur met en doute l'efficacité des vaccins contre les mutations et affirme que le variant Delta est moins grave que ses prédécesseurs.

Des propos qui n'ont pas plus à François Crémieux, nouveau directeur de l’AP-HM. Depuis son arrivée à la tête de l'établissement, Crémieux a radicalement changé de stratégie vis-à-vis de l’Institut Méditerranée Infection. Ses déclarations reportées par Le Monde sont catégoriques:

«Je souhaiterais que l’information diffusée par l’IHU passe par des publications scientifiques à comité de lecture, qui permettent le contradictoire scientifique, et non par des vidéos Youtube. Que ce soit délibéré ou pas, l’Institut est devenu la caution scientifique du discours anti-vaccin, anti-passe et nourrit la sphère complotiste. C’est une difficulté à laquelle il faut mettre un terme »

François Crémieux, directeur de l’AP-HM le monde

En septembre, Crémieux et le président d’Aix-Marseille Université proposeront donc au conseil d’administration de la fondation, qui pilote l'institut, de lancer un appel d'offres pour trouver un successeur au scientifique.

Mais pour avoir gain de cause, ils devront convaincre les représentants des autres membres fondateurs encore présents, parmi lesquels des proches de Didier Raoult. (asi)

Un professeur controversé

Didier Raoult sort de l'anonymat au début de la pandémie, suite à la publication d'une vidéo où il affirme que l'hydroxychloroquine est un médicament miracle contre le Covid-19, qu'il qualifie «d'infection respiratoire très facile à traiter». Avec une telle assurance, il suscite immédiatement beaucoup d'espoir chez les Français. Mais rapidement, des scientifiques mettent en doute ses propos, estimant que les recherches du professeur ont été mal réalisées. Pour ses fans, il s'agit d'un conflit entre le bon sens marseillais et l'élite parisienne.

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

Les Anglais pourront choisir de porter le masque ou non, malgré le variant Delta

Link zum Artikel

La Russie bat (encore) un nouveau record de contamination au Covid

Link zum Artikel

Le personnel de soins réticent au vaccin? Les EMS répondent

Link zum Artikel

Rendez-vous vaccinaux dopés en Italie ++ Des vaccins alternatifs pour convaincre?

Link zum Artikel

L'obligation vaccinale prend de l'ampleur aux Etats-Unis

Alors que les contaminations repartent à la hausse aux Etats-Unis, la pression monte sur les non-vaccinés. De plus en plus d'institutions commencent à imposer la piqûre à leurs employés. Le gouvernement fédéral y réfléchit.

Il y a seulement quelques semaines, les Etats-Unis pensaient avoir laissé la pandémie derrière eux. Actuellement, la situation sanitaire ne cesse de se dégrader. Dans le continent nord-américain, comme un peu partout dans le monde, le variant Delta s'impose et le rythme de la vaccination ralentit. Conséquence: les contaminations ont quadruplé depuis le début du mois de juillet.

Selon la Johns Hopkins University, plus de 163 millions d'Américains sont entièrement immunisés, ce qui correspond à …

Lire l’article
Link zum Artikel