DE | FR

Affaire Dupond-Moretti: une première, le ministre est mis en examen

epa09165092 French Justice Minister Eric Dupond-Moretti attends a news conference following the weekly cabinet meeting discussions over a bill for the prevention of acts of terrorism at the Elysee Palace in Paris, France, 28 April 2021. EPA/GONZALO FUENTES / POOL MAXPPP OUT

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, au centre, est interrogé vendredi dans une affaire de soupçons de conflits d'intérêts. Image: EPA REUTERS POOL

Le garde des Sceaux et ancien avocat Eric Dupond-Moretti est suspecté de possibles conflits d'intérêts. Son interrogatoire terminé, il a été mis en examen.



C’est une première pour un ministre de la Justice en exercice. Eric Dupond-Moretti a été mis en examen, ce vendredi, par les juges de la Cour de justice de la République (CJR) qui l’avaient convoqué. En France, la CJR est la seule juridiction habilitée à poursuivre et juger des membres du gouvernement pour des infractions dans le cadre de leurs fonctions.

«Ses explications n'ont malheureusement pas suffi à renverser cette décision prise avant l'audition. Nous allons évidemment désormais contester cette mise en examen», a poursuivi Me Ingrain, qui déposera «une requête en nullité». Il a précisé que le ministre ne faisait pas l'objet d'un contrôle judiciaire.

L'enjeu de la mise en examen?

Le garde des Sceaux est soupçonné d'avoir profité de sa fonction pour régler ses comptes avec des magistrats, avec lesquels il avait eu affaire quand il était avocat, ce qu'il réfute.

Des manoeuvres politiques derrière ces accusations?

Derrière ces accusations contre le ministre de la justice, on trouve les plaintes des trois syndicats de magistrats et de l'association Anticor, dénonçant des situations de conflits d'intérêts dans deux dossiers.

Eric Dupond-Moretti accuse ces mêmes syndicats de «manoeuvres politiques», afin «d'obtenir un nouveau garde des Sceaux». Réponse des intéressés:

«On ne fait pas de politique. A aucun moment, d'aucune manière nous n'avons demandé la démission du ministre»

Céline Parisot, présidente de l'USM, syndicat majoritaire dans la magistrature

Une mise en examen compromettrait-elle l'avenir d'Eric Dupond-Moretti, à la tête de ce ministère régalien? «Il a le soutien d'Emmanuel Macron et Jean Castex. Il était d'ailleurs le choix personnel du président de la République, qui ne peut se déjuger», commente une parlementaire LREM. Une ministre juge, au contraire, sa situation «compliquée, surtout quand on est garde des Sceaux». (ats/jch)

Les Suisses en ont ras-le-bol de la pluie

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Jeux vidéo, podcasts, jusqu'où ira Netflix?

Le géant du streaming continue le développement de ses contenus audio et lance une offre de jeux vidéos.

L'entreprise américaine de divertissement, Netflix, a passé le cap des 200 millions d'abonnés payants en janvier dernier. Un nombre record, réalisé en grande partie grâce à la pandémie.

Avec un chiffre d'affaires annuel de 25 milliards de dollars (l'équivalent en francs), la firme est en mesure d'autofinancer de nouveaux investissements. Ces derniers se dirigent principalement vers le lancement d'une offre de jeux vidéo, ainsi que la production de podcasts.

Fin mai, le site The Information avait …

Lire l’article
Link zum Artikel