International
France

Macron impose le vaccin, la France (et twitter) divisée comme jamais

epa09340933 Bar customers watch French President Emmanuel Macron making a televised address to the nation to announce enhanced measures to fight the spread of Covid19 coronavirus, as France faces a po ...
Emmanuel Macron s'est exprimé devant les Français lors d'une allocution officielle, lundi soir. Le président veut généraliser le vaccin obligatoire au personnel soignant.Image: sda

Macron veut imposer le vaccin aux Français, la résistance s'organise

Face à une reprise de l'épidémie en France, Emmanuel Macron a annoncé l'obligation vaccinale pour les soignants, mais aussi l'obligation du pass sanitaire pour aller faire ses courses dans les magasins.
13.07.2021, 09:1713.07.2021, 15:40
Plus de «International»

A droite, comme à gauche, le monde politique français a réagi après les décisions annoncées par Emmanuel Macron lundi soir. Le président fait pression pour accentuer la vaccination contre le Covid-19 en annonçant des mesures fortes: notamment l'obligation de se vacciner pour le personnel soignant et surtout, le pass sanitaire pour accéder aux centres commerciaux.

Les fortes réactions du monde politique

Les Macronistes, eux, applaudissent

(jch)

Copin comme cochon: le small talk
Video: watson
7 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
7
Comment la tactique du «hachoir à viande» a décimé l'armée russe
La deuxième année de guerre a été plus meurtrière que la première pour Moscou, selon de nouveaux chiffres. Les soldats professionnels ont progressivement été remplacés par des civils peu entraînés, principalement des détenus, envoyés en «vagues humaines» contre l'ennemi.

Lundi dernier, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé dans une interview que ses forces peinent désormais à se défendre efficacement contre les attaques terrestres menées par les Russes. En cause, la pénurie de munitions qui frappe actuellement l'armée de Kiev.

L’article