DE | FR

Macron veut sanctionner les non-vaccinés: l'essentiel en 5 points

Durant son discours, le président français Emmanuel Macron a été clair:  d'ici le 15 septembre, les soignants et personnels non soignants des hôpitaux devront se faire vacciner contre le Covid-19.
Durant son discours, le président français Emmanuel Macron a été clair: d'ici le 15 septembre, les soignants et personnels non soignants des hôpitaux devront se faire vacciner contre le Covid-19.Image: sda
Face à la recrudescence de la pandémie, la France serre la vis et introduit de nouvelles mesures visant les personnes non-vaccinées. Twitter tire à boulets rouges sur le président Emmanuel Macron.
12.07.2021, 21:1815.07.2021, 18:09

L'objectif d'Emmanuel Macron est clair: «Faire porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous». Une phrase qui résume les nouvelles mesures annoncées lundi soir par le président français lors de son allocution.

«Il faut vacciner un maximum de personnes cet été. Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français»
Emmanuel Macron, président de la République

Vaccination obligatoire pour les soignants

Les soignants et personnels non soignants des hôpitaux n'auront bientôt plus le choix. D'ici le 15 septembre, ils devront se faire vacciner contre le Covid-19.

Après cette date, des contrôles seront menés, et ceux qui n’auront pas respecté l’obligation vaccinale seront sanctionnés. Le chef d'Etat a précisé que, pour l'instant, la vaccination ne sera pas obligatoire pour le grand public.

Usage du pass sanitaire étendu

Equivalent français du certificat Covid suisse, le pass sanitaire sert actuellement à voyager dans l’Union européenne ou à entrer en discothèque. Son usage sera élargi en deux étapes:

  1. A partir du 21 juillet, le pass sanitaire sera nécessaire dans les «lieux de loisirs et de culture» rassemblant plus de 50 personnes.
  2. A partir de début août, il s'appliquera dans les cafés, les restaurants, les parcs d’attraction, les centres commerciaux, les avions, les trains et cars pour les longs trajets.

En clair, résume le Parisien: il faudra être vacciné ou testé négatif pour y accéder. Cette règle concerne toute personne âgée de plus de 12 ans.

Contrôles aux frontières renforcés

A partir de cette semaine, les contrôles aux frontières seront renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés.

Image: gouvernement.fr

Les territoires actuellement classés en rouge comprennent essentiellement l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Asie, ainsi que le Royaume-Uni. Pas de danger pour la Suisse.

Record de demandes de vaccination

Les annonces d'Emmanuel Macron ont provoqué un record de prise de rendez-vous. Des centaines de milliers de Français ont réservé une date en soirée, a indiqué sur Twitter le ministre de la Santé. Le site Doctolib a, par ailleurs, tweeté mardi matin 👇.

La «résistance» s'organise

De nombreux français ont réagi fortement aux décisions de leur président. Lui rappelant notamment une ancienne déclaration qu'il avait faite:

Par ailleurs, au niveau politique les critiques se font très virulentes, pour aller plus loin, c'est par ici 👇.

Certains représentants de la droite radicale appellent à manifester:

(asi/jah/ats)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
8 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
8
L'Arctique se réchauffe quatre fois plus vite que prévu
La fonte de la calotte glaciaire est le principal moteur de la hausse du niveau de la mer, devant la fonte des glaciers et l'expansion de l'océan sous l'effet du réchauffement de l'eau.

L'Arctique s'est réchauffé près de quatre fois plus vite que le reste du monde lors des 40 dernières années. Ces conclusions d'une nouvelle étude font craindre une sous-estimation des modèles climatiques des pôles, dont le réchauffement a une influence prépondérante sur la hausse du niveau des mers.

L’article