en partie ensoleillé
DE | FR
International
France

Mort de Thomas: les tensions montent avec l'ultradroite

Mort de Thomas: les tensions montent avec l'ultradroite

Des militants de cette mouvance se sont rassemblés samedi soir et dimanche avec l'intention d'en «découdre» avec les jeunes du quartier sensible de La Monnaie.
26.11.2023, 17:5327.11.2023, 08:21
Plus de «International»

Neuf jeunes, dont trois mineurs, ont été mis en examen pour divers motifs dont «meurtre en bande organisée» en lien avec la mort du jeune Thomas lors d'un bal dans la Drôme. Ce drame suscite des réactions violentes de l'ultradroite.

Dimanche, une quarantaine de militants de cette mouvance se sont rassemblés au centre-ville de Romans-sur-Isère en petits groupes et ont été dispersés par les forces de l'ordre, selon la préfecture. La veille au soir, une centaine de militants d'ultradroite venus de différentes villes du pays avaient déjà défilé cagoulés dans la ville.

Un militant «tabassé »et son véhicule «brûlé»

Ils avaient l'intention d'en «découdre» avec les jeunes du quartier sensible de La Monnaie. Les forces de l'ordre les ont repoussés. Ces affrontements ont fait plusieurs blessés, dont cinq CRS souffrant de contusions et des manifestants.

Un militant venant de Mayenne pour cette manifestation interdite a par ailleurs été «sorti de sa voiture de force» par des inconnus, puis «tabassé» et son véhicule «brûlé», a déclaré dimanche le préfet de la Drôme Thierry Devimeux. Le haut fonctionnaire a condamné ces excès de violence.

Dix suspects et un «motif futile»

Au moment de la démonstration de force de l'ultradroite samedi, dix suspects liés au drame de Crépol étaient présentés aux deux juges d'instruction en charge du dossier à Valence. Neuf ont été mis en examen pour divers motifs, dont «meurtre en bande organisée» ou «tentatives de meurtre» ou violences volontaires.

Six, dont deux mineurs, ont été placés en détention provisoire et trois sous contrôle judiciaire. L'enquête qui a conduit les gendarmes à auditionner 104 témoins n'a pas encore permis d'élucider pleinement les circonstances du drame, qui a suscité une cascade de réactions virulentes de l'extrême droite et de la droite sur le thème de l'insécurité et de l'immigration.

Mais les premiers éléments dessinent le scénario de violences survenues pour un «motif futile» et non d'une attaque préméditée visant les invités du bal en raison de leur appartenance à une «prétendue race, ethnie, nation ou religion déterminée», selon le procureur de Valence qui met en garde contre les «dénonciations sans preuve» et les «interprétations hâtives».

Conflit sur «une coupe de cheveux»

C'est apparemment une remarque liée «à une coupe de cheveux» qui a déclenché une altercation dans la salle des fêtes de Crépol, avant de dégénérer à l'extérieur alors que le bal se terminait et qu'un groupe hostile venait d'arriver sur les lieux à bord d'une ou deux voitures. Selon le parquet:

«Tous les individus extérieurs à Crépol sont décrits comme portant des coups, certains des coups de couteau»

Le parquet ajoute que des cris et des insultes sont entendus, neuf témoins évoquent des propos hostiles «aux blancs». Le groupe hostile finit par s'enfuir.

Thomas, un lycéen de 16 ans, blessé par un coup de couteau, décède. Huit autres sont blessés, dont trois grièvement. Selon les déclarations samedi soir de Bilel Hakkar, l'avocat d'un des prévenus:

«Il semblerait que ce soit une bagarre qui a dégénéré»

Ce dernier ajoute: «Les choses ont dépassé l'entendement de manière fortuite et imprévue, non organisée et non coordonnée».

Tags islamophobes

Depuis le drame, l'ultradroite mène une campagne virulente sur les réseaux sociaux, avec notamment une liste de noms et des photos présentées comme celles des agresseurs.

Samedi matin, une mosquée de Valence a reçu un courrier islamophobe évoquant le drame de Crépol et des tags ont été découverts sur les murs de la mosquée de Cherbourg-en-Cotentin.

Dans une ambiance lourde, mais apolitique, plus de 6000 personnes avaient défilé mercredi à Romans-sur-Isère pour une grande marche blanche en mémoire de Thomas avant ses funérailles, suivies par 2000 personnes vendredi. (mat/ats)

Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
1 / 22
Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
Regardez ce grand sourire
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Trump vient de remporter une (petite) victoire judiciaire
L'élection présidentielle américaine, comme si vous y étiez. (Ou presque.) Suivez en direct les dernières infos, les abandons, les coups bas, les coups de sonde et le marathon judiciaire de Donald Trump. Pour connaître l'identité du prochain président le plus puissant de la planète, RDV le 5 novembre. Cheers!

🍔 L'élection présidentielle américaine a officiellement démarré le 15 janvier 2024, avec le très attendu caucus républicain de l'Etat de l'Iowa. Une étape majeure qui se révèle plus compliquée que prévu, à cause d'une météo terrifiante.
Fred vous raconte tout ça ici.

L’article