DE | FR

Des tags racistes sur un centre musulman en France

Image: AP
Les murs du centre culturel musulman Avicenne, à Rennes, ont été recouverts d’inscriptions racistes et islamophobes, dans la nuit de samedi à dimanche.
12.04.2021, 05:21

A quelques jours du début du Ramadan, les fidèles sont en état de choc en voyant ces propos racistes et islamophobes sur les murs blancs du centre culturel. Entre des fleurs de lys et des croix chrétiennes, on peut y lire: «Non à l’islamisation», «Mahomet prophète pédophile» et bien d'autres encore.

Face à cette « atteinte symbolique grave », le procureur de Rennes, Philippe Astruc, a annoncé dimanche l’ouverture d’une enquête, confiée à la sûreté départementale de Rennes. Une enquête pour « dégradations à raison de l’appartenance à une religion ».

«Un acte ignoble et lâche»
Ahmed Aït Chikh

Le président du centre Avicenne, Ahmed Aït Chikh, a dénoncé auprès du Monde «un acte ignoble et lâche». Témoignant que «Avicenne est un lieu culturel, d’ouverture. Nous sommes partisans du dialogue et nous poursuivons notre mission citoyenne».

Créé en 1986, le centre culturel et cultuel islamique (CCI) Avicenne, situé dans le nord-ouest de la ville, avait certes connu un épisode similaire en 2008, avec l’inscription d’une croix gammée. Mais, depuis ses débuts, «l’institution s’est bien intégrée, sans problème majeur dans le paysage rennais», rappelle à Ouest-France, Mohamed Ben Hassel, ancien président du centre.

A Nantes, la porte d’une mosquée a été détruite par un incendie dans la nuit de jeudi à vendredi, tandis qu’un homme de 24 ans revendiquant des idées néo-nazies a été mis en examen. (ga)

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Ça y est, l'hélico de la Nasa devrait voler sur Mars ce lundi

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi diable Jean Castex méprise-t-il 80,3% des Français?
En refilant les clés de Matignon (et la patate chaude) à Elisabeth Borne, le tout frais ex-premier ministre a cru bon de préciser que les citoyens qui ferment leur gueule sont la «colonne vertébrale de la France». Petit cours d'anatomie virtuelle, sur fond de bar PMU.

Lundi, en passant le pouvoir à Elisabeth Borne, le premier ministre Jean Castex a ôté gratuitement quelques vertèbres à 52,6 millions de Français. Et en quatre petites phrases:

L’article