DE | FR

Un ancien proche de Macron, Alexandre Benalla sera jugé en septembre

A gauche, Alexandre Benalla, l'ancien collaborateur du président français Emmanuel Macron.
A gauche, Alexandre Benalla, l'ancien collaborateur du président français Emmanuel Macron.Image: EPA
Alexandre Benalla, ancien collaborateur du président français Emmanuel Macron, passera devant la cour en septembre. En cause? Des violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018, ainsi l'utilisation frauduleuse de passeports diplomatiques.
04.05.2021, 17:0304.05.2021, 17:57

Les images du journal Le Monde montrant Alexandre Benalla, alors chargé de mission à l'Elysée, en train de frapper un manifestant à Paris, avait entraîné un scandale politique. Le tribunal correctionnel de Paris vient d'annoncer que l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron sera jugé dès le mois de septembre prochain.

Le rappel des faits

Alexandre Benalla, âgé aujourd'hui de 29 ans et reconverti dans le privé, comparaîtra pour:

  • Violences en réunion
  • Immixtion sans titre dans l'exercice d'une fonction publique
  • Port d'arme
  • Usage public et sans droit d'un insigne
  • Violation du secret professionnel et divulgation d'images de vidéoprotection

Deux anciens hauts-gradés de la Préfecture de police de Paris, soupçonnés d'avoir remis les images de vidéosurveillance de la place de la Contrescarpe à Alexandre Benalla, seront eux jugés pour:

  • Divulgation d'images de vidéoprotection
  • Violation du secret professionnel

L'ancien collaborateur est accusé d'avoir molesté des manifestants en marge du défilé du 1er-Mai, un couple place de la Contrescarpe et deux personnes au Jardin des plantes. La vidéo du scandale:

Trois autres procédures en cours contre Benalla

Mais ce n'est pas tout. Alexandre Benalla sera également jugé pour:

  • Faux, usage de faux en écriture
  • Usage public sans droit d'un insigne

Il est accusé d'avoir continué à utiliser pendant plusieurs mois des passeports diplomatiques après son licenciement de l'Élysée le 20 juillet 2018. Outre ces deux affaires, trois autres procédures judiciaires concernant l'ancien collaborateur du président sont encore en cours.

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le projet de rénovation de l'arène du Colisée

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une loi Covid pour expulser les migrants aux Etats-Unis est maintenue
Vendredi en Louisiane, un juge fédéral a bloqué le gouvernement américain de lever une mesure sanitaire instaurée pendant la pandémie de Covid-19. Elle permet d'expulser sans délai des migrants venant sans visa aux Etats-Unis via part des voies terrestres. Biden n'approuve pas cette décision.

Un juge fédéral de Louisiane a empêché vendredi le gouvernement américain de lever une mesure sanitaire pendant la pandémie de Covid-19 pour pouvoir expulser sans délai les migrants franchissant sans visa les frontières terrestres des Etats-Unis. L'exécutif va faire recours.

L’article