DE | FR

Gel en France: retour sur «la plus grande catastrophe agronomique» du siècle

Bild

Image: Shutterstock

Début avril, la France a été frappée par des gelées sans précédent. Plusieurs agriculteurs ont vu une grande partie de leur récolte partir en fumée. Et ce n'est pas encore fini.



Lundi soir, le ministre français de l'agriculture Julien Denormandie n'a pas hésité à qualifier l’épisode de froid exceptionnel qui a frappé son pays la semaine passée de «pire catastrophe agronomique» du siècle.

Et ce n'est probablement pas fini. Cette semaine sera marquée par le retour des gelées en France. Les prévisions sont moins alarmantes, mais les agriculteurs craignent que le nouveau phénomène de gel puisse frapper localement. Retour sur trois jours de gel sans précédent.

Froid inédit

Entre le 1er et le 7 avril, la température moyenne en France a chuté de plus de 10 degrés, passant de 15,6 à 5,1. Du jamais vu en avril depuis au moins 70 ans, à en croire Météo-France. Les températures sont parfois descendues jusqu'à -6 degrés.

Ampleur nationale

Ces gelées ont frappé 10 régions françaises sur 13. Presque aucun département n'a été épargné, selon le syndicat agricole FNSEA. Le ministre de l'agriculture parle de «plusieurs centaines de milliers d’hectares impactées».

Plusieurs cultures ont été touchées:

Les dégâts sont énormes. Partout dans le pays, plusieurs agriculteurs ont perdu une partie importante de la récolte. France Bleu dresse une liste impressionnante.

Dans le vignoble de l'Arbois, dans le Jura, les gelées ont par exemple détruit entre 60 et 90 % de la récolte de 2021. Même scénario dans le Tarn, où 80 à 90% des vignes ont été endommagées. Dans l'Hérault et en Corrèze, certains vignobles ont perdu la totalité de leur récolte.

Dans la Drôme et en Ardèche, les syndicats agricoles parlent de «100% de pertes en abricots et en cerises». Certains betteraviers du Loiret ont perdu 90% de leurs semis. Et ainsi de suite.

Quelles conséquences?

Il est encore trop tôt pour avoir une idée précise des pertes, mais selon le syndicat FNSEA, celles-ci se chiffrent à plusieurs milliards d’euros.

Ce qui est sûr, c'est que ces gelées vont avoir une conséquence concrète sur les gens. Le ministre de l'agriculture a mis en garde:

«Le consommateur aura beaucoup moins accès cette année à des abricots, des cerises, certains fruits»

Il a également ajouté: «La rareté de nos produits sera telle que probablement les prix s’en feront ressentir». (asi)

En Suisse aussi

Le gel a provoqué d'importants dégâts aux damassiniers en Ajoie (Jura). Entre 80 et 90% des fleurs auraient gelé à ce stade. L'arc lémanique n'a pas été épargné. Un grand nombre de fruits semblent touchés, notamment les abricots, les poires, les prunes, les cerises, les pommes, les kiwis et les fraises.

Eruption d'un volcan Saint-Vincent, les images

1 / 10
Eruption d'un volcan Saint-Vincent, les images
source: sda / uwi seismic research handout
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Humeur

Darius Rochebin, six mois parti et puis le revoilà

Le journaliste suisse a effectué son grand retour à l'antenne, lundi 26 avril sur LCI, dans son émission «Le 20.00 de Darius Rochebin». Il avait à réimposer son style. C'est réussi.

Après Darius blanchi, Darius retrouvé. En ce lundi soir de retour en pleine lumière, sur LCI, ce verbe avait le goût des bonnes choses. «Je suis ravi de vous retrouver à ce rendez-vous de 20 heures», a dit bien poliment Darius Rochebin, à sa prise d’antenne, dans son émission, dont un article de presse l’avait privé pendant six mois.

Il n’a pas changé: le même costume bleu, les mêmes lunettes sans monture, les mêmes cheveux noirs fournis. La même voix claire, vaguement chevrotante. Un peu …

Lire l’article
Link zum Artikel