DE | FR

La Victoire du 8 mai 1945 des Alliés est commémorée par Macron

Image: sda
Le président français Emmanuel Macron a célébré dimanche à Paris le 77e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 des Alliés sur l'Allemagne nazie, une cérémonie particulière dans le contexte de la guerre en Ukraine.
08.05.2022, 13:4208.05.2022, 19:53

Cette commémoration ouvre une séquence internationale pour le chef de l'Etat qui participera dimanche à une visioconférence des membres du G7 «relative à la situation en Ukraine», avant de se rendre lundi à Strasbourg pour la journée de l'Europe et, dans la foulée, à Berlin pour y rencontrer le chancelier Olaf Scholz.

Lundi sera également le jour de la célébration par la Russie de la victoire sur l'Allemagne nazie, l'occasion d'une démonstration de puissance militaire en pleine guerre en Ukraine.

Fraîchement réinvesti, le président français est arrivé en voiture pour déposer une gerbe devant la statue du général de Gaulle, en bas de l'avenue des Champs-Elysées, en fin de matinée.

Un bleuet à la boutonnière, Macron a échangé quelques mots avec le petit-fils du général de Gaulle, chef de la France libre durant la Seconde Guerre mondiale, avant de remonter dans sa voiture pour rejoindre l'Arc de Triomphe. Il était accompagné par la grande escorte mixte de la garde républicaine, salué par quelques passants.

C'était la première fois depuis 2019 que le public était autorisé pour cette cérémonie, après deux années de restrictions à cause de l'épidémie du Covid-19.

Interrogée sur le contexte très particulier de cette cérémonie, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a déclaré aux journalistes présents qu'il s'agissait d'un «moment qui prend une signification tout à fait considérable» avec la guerre en Ukraine.

«Nous pensions que la guerre avait disparu d'Europe»
Roselyne Bachelot, ministre de la Culture

«Aujourd'hui, nous commémorons la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et la victoire des combattants alliés sur l'Allemagne nazie. Nous n'oublions pas les soldats venus de toute l'ex-URSS, y compris ukrainiens et russes, qui ont contribué à cette victoire», a écrit le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur Twitter. (chl/ats)

Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides

1 / 22
Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: Dubaï

Plus d'articles sur la réélection d'Emmanuel Macron et la suite du programme

Brigitte et Emmanuel Macron: «On a cherché les emmerdes…»

Link zum Artikel

Le discours de Macron ++ Une Marseillaise à l'américaine

Link zum Artikel

Macron réélu, une victoire contre le nationalisme et le complotisme

Link zum Artikel

Mélenchon: Les Français peuvent-ils vraiment l'élire premier ministre?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Occident a un plan pour empêcher la Russie de causer une famine mondiale
Le blocus maritime imposé par la Russie en Mer Noire empêche l'Ukraine de livrer ses céréales aux pays qui en sont dépendants. Pour éviter une crise alimentaire, l'Occident cherche des solutions pour ouvrir un passage.

Le blocus organisé par la Russie en Mer Noire pourrait causer une famine mondiale. Les bateaux militaires de Poutine, au large d'Odessa, empêchent l'Ukraine d'exporter ses céréales. Celles-ci sont pourtant capitales pour certains pays. A titre d'exemple, l'Erythrée, la Somalie, l'Egypte ou encore le Liban en sont si dépendants que la survie de leur approvisionnement en nourriture et donc de leur population en dépend.

L’article