DE | FR
Image: shutterstock / keystone

«La jeunesse doit échapper au wokisme», affirme Jean-Michel Blanquer

Dans une interview au journal Le Monde, le ministre français de l'Éducation s'en est pris au mouvement woke, le décrivant comme un «logiciel victimaire» nuisant à la démocratie.
14.10.2021, 12:5815.10.2021, 08:25

Jean-Michel Blanquer ne porte visiblement pas le mouvement woke dans son cœur. «Aux Etats-Unis, cette idéologie a pu amener, par réaction, Donald Trump au pouvoir, et la France et sa jeunesse doivent échapper à ça», a affirmé le Ministre de l'Education nationale dans une interview au quotidien Le Monde.

«La République est aux antipodes du wokisme»
Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale
La jeunesse doit-elle échapper au mouvement woke?

En marge du lancement de son Laboratoire de la République, le politicien a détaillé ses reproches: «cette doctrine qui fragmente et divise, a conquis certains milieux politiques, médiatiques et académiques en proposant un logiciel victimaire au détriment des fondements démocratiques de notre société.»

Tout en assurant ne pas être obsédé par ceux qu'il appelle les wokes, Jean-Michel Blanquer a enfoncé le clou:

«Je suis contre l’idée que l’on propose à notre jeunesse d’aborder la vie sociale en entrant dans une compétition de ressentiments»
Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale

(FFE)

Des burgers crados qui donnent faim quand même

1 / 10
Des burgers crados qui donnent quand même faim
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Vous pensez que les Vaudois conduisent mal ? On vous laisse juger ce mec

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Arménie et l'Azerbaïdjan tentent de faire la paix à Genève
Les récents affrontements frontaliers ont mis en péril le processus de normalisation naissant entre les deux pays.

Les chefs de diplomatie de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan se sont rencontrés dimanche à Genève pour discuter de pourparlers de paix.

L’article