DE | FR
Image: shutterstock / keystone

«La jeunesse doit échapper au wokisme», affirme Jean-Michel Blanquer

Dans une interview au journal Le Monde, le ministre français de l'Éducation s'en est pris au mouvement woke, le décrivant comme un «logiciel victimaire» nuisant à la démocratie.
14.10.2021, 12:5815.10.2021, 08:25

Jean-Michel Blanquer ne porte visiblement pas le mouvement woke dans son cœur. «Aux Etats-Unis, cette idéologie a pu amener, par réaction, Donald Trump au pouvoir, et la France et sa jeunesse doivent échapper à ça», a affirmé le Ministre de l'Education nationale dans une interview au quotidien Le Monde.

«La République est aux antipodes du wokisme»
Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale
La jeunesse doit-elle échapper au mouvement woke?

En marge du lancement de son Laboratoire de la République, le politicien a détaillé ses reproches: «cette doctrine qui fragmente et divise, a conquis certains milieux politiques, médiatiques et académiques en proposant un logiciel victimaire au détriment des fondements démocratiques de notre société.»

Tout en assurant ne pas être obsédé par ceux qu'il appelle les wokes, Jean-Michel Blanquer a enfoncé le clou:

«Je suis contre l’idée que l’on propose à notre jeunesse d’aborder la vie sociale en entrant dans une compétition de ressentiments»
Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale

(FFE)

Des burgers crados qui donnent faim quand même

1 / 10
Des burgers crados qui donnent faim quand même
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Vous pensez que les Vaudois conduisent mal ? On vous laisse juger ce mec

Sinon, aujourd'hui, on cause de ça...

L’Angleterre, choquée, pleure la mort d’un député violemment poignardé

Link zum Artikel

Les boulets de la semaine

Link zum Artikel

Peu vaccinés, les Suisses sont privés de certains vols vers l'Asie

Link zum Artikel

Le médoc anti-Covid arrive, peut-on laisser tomber le vaccin?

Link zum Artikel

Analyse

Les wokes débarquent en Suisse romande. Qui sont-ils? Que veulent-ils?

Venu des Etats-Unis il y a une dizaine d'années, le phénomène woke, un militantisme attaché à la défense des minorités, a fait son nid en Suisse comme partout en Europe. Ses opposants y voient un foyer de censeurs néo-puritains. Ses partisans, un bon moyen de dégager la génération 68 ayant, selon eux, failli en tout. Qu'en penser? watson a interrogé les deux bords.

La planète crève, des femmes sont violentées, des Noirs meurent sous les coups de la police. L'Etat? Complice! On tient là, en très ramassés, la vision et le champ d'intervention du woke, un justice warrior, un combattant pour la justice qui se substitue à des pouvoirs publics, jugés défaillants, ou pire, de mèche.

Le phénomène woke est originaire des Etats-Unis. Il est apparu sous ce nom-là dans les années 2010, mais il puise ses racines dans la French Theory, ce postmodernisme français …

Lire l’article
Link zum Artikel