brouillard-1°
DE | FR
International
France

84% de Parisiens trouvent leur ville sale, selon un sondage

84% de Parisiens trouvent leur ville sale

Image
Image: Keystone
Depuis début avril, le hashtag #SaccageParis dénonce la «dégradation» de la capitale française. Selon un sondage paru dimanche, plus de huit Parisiens sur dix partagent cet avis.
10.10.2021, 12:1310.10.2021, 12:19

L'association défendant les intérêts des habitants de la capitale, l’Union Parisienne, a commandé un sondage Ifop sur la propreté de la ville. Les résultats, publiés dans le Journal du Dimanche, sont sans appel:

  • 84% de Parisiens jugent que leur ville est «sale»
  • 39% estiment que Paris est «très sale»
  • 73% se disent «mécontents» de la propreté et de l'entretien de la capitale

A titre de comparaison, seuls 53% des sondés trouvaient leur ville sale en 1991, explique le Figaro. En 1974, ils étaient 72% à le penser.

#SaccageParis

Une manifestation dénonçant la gestion de la ville va par ailleurs avoir lieu ce dimanche à 15h devant la mairie a à l'appel de l'Union Parisienne et des sympathisants du mouvement «#SaccageParis».

Apparu début avril, ce hashtag fait fureur sur Twitter. «Ce n’est pas une campagne politique, mais l’expression d’un ras-le-bol de Parisiens de toute tendance qui ne supportent plus de voir leur ville dégradée», expliquait à watson l'une des sympathisantes du mouvement.

Pour ces Parisiens excédés, le problème est moins la propreté que l’«organisation catastrophique de l’espace public».

Plus de sévérité

A la mairie, le premier adjoint promet plus de sévérité envers les personnes qui dégradent ou salissent l’espace public.

Dans quelques jours «la police municipale parisienne sera officiellement créée par Anne Hidalgo», explique Emmanuel Grégoire à BFMTV. (asi)

L'incendie de Notre-Dame de Paris, en images

1 / 11
L'incendie de Notre-Dame de Paris, en images
source: keystone / thibault camus
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Bouleversements en Iran: les derniers jours du régime islamiste?
Après plus de 400 morts, l'abolition de la police des mœurs marque peut-être un tournant historique en Iran, où le voile obligatoire, symbole d'une vision islamiste du monde, est à présent sur la sellette.

L’Iran abolit la police des mœurs, une unité créée en 2005. Cette décision intervient deux mois et trois semaines après le déclenchement d’un mouvement de contestation dirigé contre le régime islamiste. La mort, le 16 septembre, d’une jeune femme de 22 ans, Mahsa Amini, à la suite de son arrestation par la police des mœurs au motif que son voile était mal ajusté, a été le coup de trique de trop infligé à une population soumise à une loi totalitaire puisque indiscutable: la loi divine. A présent, il est question de réviser la législation de 1983 sur le port du voile obligatoire, imposé quatre ans après la révolution islamique de 1979 et l'arrivée au pouvoir de l'ayatollah Khomeiny.

L’article