larges éclaircies
DE | FR
International
France

Quand un cas positif chamboule les radios françaises

Quand un cas positif chamboule les radios françaises

Image: Twitter/MatthieuGrelier
Une trentaine de présentateurs vedettes de la radio française ont participé à une émission sur France 2. Problème: l'un des participants a été testé positif au Covid.
10.05.2021, 07:3210.05.2021, 11:28
Plus de «International»

Ces prochains jours, de grandes voix de la radio française ne seront pas au micro. D'autres assureront l’antenne depuis leur domicile. La raison? Un des invités de «On est en direct» sur France 2, consacrée aux 100 ans de la radio, a été testé positif au Covid-19 ce dimanche, révèle le Parisien.

Or une trentaine de grandes voix de la radio ont participé à cette grande soirée, présentée par Laurent Ruquier: Yves Calvi, Léa Salamé, Julien Courbet, Matthieu Belliard, Jean-Jacques Bourdin, Marc-Olivier Fogiel, Pascal Praud, Élodie Gossuin, Manu Lévy, Pascale Clark, ou encore Fred Musa. Tous sans masque, comme on peut le voir sur la photo de groupe:

La découverte de ce cas positif a-t-elle déclenché un gros cluster? Pas vraiment: selon la production de «On est en direct», la plupart des invités étaient vaccinés, tout comme Laurent Ruquier. Il n'empêche que d'autres «vont devoir se mettre au vert quelques jours».

D'autres ont eu moins de chance. Yves Calvi, la vedette de la matinale de RTL sera remplacée par Jérôme Florin, alors que plusieurs présentateurs de Radio France, dont Léa Salamé, devront travailler à domicile. (asi)

Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée

1 / 15
Le volcan Sinabung projette une haute colonne de fumée
Le Sinabung est resté dormant pendant plusieurs siècles, avant de se réveiller en 2010, lors d'une éruption qui a fait deux morts. Ici en mai 2020.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Russes se vantent de cet exploit
Outre la prise d'Avdiïvka, objet de nombreuses batailles, l'armée russe a vanté la destruction d'un char M1 Abrams américain dans l'ouest de l'Ukraine.

La conquête de la petite ville d'Avdiïvka, âprement disputée depuis des mois, n'est pas la seule victoire dont la propagande de l'armée russe s'est vantée. Dans l'ouest de l'Ukraine, elle affirmait avoir détruit le premier char M1 Abrams fourni par les Etats-Unis. Seuls 31 d'entre eux ont été livrés à l'Ukraine en octobre dernier.

L’article