DE | FR

Accusé d’inceste, Olivier Duhamel passe aux aveux

Olivier Duhamel

Image: Wikimedia Commons

Le célèbre politologue français a reconnu des faits d’agression sexuelle contre son beau-fils, aujourd’hui prescrits. Il a parlé de «grosse bêtise impardonnable».



Le politologue Olivier Duhamel, entendu mardi comme témoin dans le cadre de l'enquête pour des agressions sexuelles dont l'accuse son beau-fils lorsqu'il était enfant, est passé aux aveux.

Selon le Parisien, le politologue a reconnu «en partie» les faits. Il a évoqué une «grosse bêtise impardonnable», une «erreur», notamment en raison de leur grande différence d’âge, mais peine à expliquer pourquoi il a commis de tels actes.

Que s'était-il passé?

L'affaire avait été révélée début janvier par Camille Kouchner. Dans son livre autobiographique «La Familia grande», elle accuse Olivier Duhamel d'avoir agressé sexuellement son jumeau, surnommé «Victor», à la fin des années 80. Cet homme aujourd'hui âgé de 45 ans a déposé plainte contre son beau-père, à l'issue de son audition le 21 janvier par les policiers de la Brigade de protection des mineurs.

Fils de l'ancien ministre Bernard Kouchner et de la professeure de droit Evelyne Pisier, remariée avec Olivier Duhamel, «Victor» avait été interrogé dans une première procédure ouverte en 2011. Mais il avait alors refusé de déposer plainte pour ces faits.

La publication du livre de Camille Kouchner a suscité une libération de la parole avec de nombreux témoignages sur l'inceste, notamment sur les réseaux sociaux via le hashtag #Metooinceste. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Harry règle ses comptes avec son père

Link zum Artikel

On a enfin une date pour le nouvel épisode de «Friends»!

Link zum Artikel

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Link zum Artikel

L'Afrique du sud veut attaquer des réseaux sociaux en justice

Link zum Artikel

Devrait-on payer les gens pour qu'ils se fassent vacciner?

Selon le bioethicien Julian Savulescu, la rémunération pourrait tout aussi bien être versée en cash qu'en nature.

Payer les personnes réticentes à la vaccination pour qu'elles se fassent inoculer le sérum? L'idée a, pour certains, de quoi séduire. Elle a récemment été promue par le philosophe et bioéthicien australien Julian Savulescu, connu pour être une des figures de la défense de l'eugénisme libéral. Il a publié une correspondance à ce sujet dans le Journal Of Médical Ethics en octobre 2020. Il y plaide pour une rémunération des personnes qui se feraient vacciner contre le Covid-19, …

Lire l’article
Link zum Artikel