DE | FR

Le verdict sur le sort d'Alexandre Benalla est tombé

Image: AP
Alexandre Benalla, l'ancien proche du président Emmanuel Macron, est enfin fixé sur son sort, trois ans après avoir provoqué le premier scandale du quinquennat. Il a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme.
05.11.2021, 15:0005.11.2021, 17:34

La sentence est tombée: Alexandre Benalla a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme. Le tribunal de Paris s'est prononcé vendredi 5 novembre sur sa peine, au terme d'un procès de trois semaines qui s'est tenu début septembre.

Il comparaissait pour douze infractions, au rang desquelles «violences en réunion» et «immixtion dans la fonction de policier». Il a été au cœur d'une tempête politique majeure du quinquennat Macron.

Benalla encourrait 18 mois d'emprisonnement avec sursis, 500 euros d'amende, 5 ans d'interdiction de toute fonction publique et 10 ans d'interdiction de port d'arme.

Les faits

Agé de 30 ans et reconverti dans le privé, Benalla était autrefois l'homme de confiance d'Emmanuel Macron. Parmi ses fonctions, il était chargé d'assurer la sécurité du chef de l'Etat lors de ses déplacements.

Le 1er mai 2018, il apparaissait sur une vidéo en train de brutaliser des manifestants lors du défilé syndical. Les images avaient été diffusées par le journal Le Monde et avaient donné lieu à un vaste scandale politique.

En outre, l'homme était poursuivi pour avoir:

  • Porté un pistolet sans autorisation en 2017 à Poitiers;
  • Utilisé, après son licenciement de l'Elysée, deux passeports diplomatiques lors de plusieurs voyages privés;
  • Obtenu un passeport de service grâce à un faux.

Bref retour sur le procès

Le procès s'est tenu du 13 septembre au 1er octobre.

La défense d'Alexandre Benalla a demandé au tribunal de se «départir» du «raz-de-marée médiatique» qui a entraîné «excès, dérives». Elle a plaidé la relaxe pour toutes les poursuites. A l'exception de l'utilisation des passeports diplomatiques par le prévenu après son licenciement de l'Elysée, qui a été reconnue.

«Je ne suis pas un ange, je ne fais pas les choses dans les règles (...); est-ce que ça fait de moi un délinquant?»
Alexandre Benalla

A la barre, Alexandre Benalla avait assuré avoir la conscience tranquille: il se dit avoir été «réglo, loyal, honnête» et contesté toute «violence volontaire», affirmant avoir voulu «interpeller» des «agresseurs de policiers». (mbr)

Et maintenant, des cuculs de hamsters!

1 / 14
Et maintenant, des cuculs de hamsters!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Sinon, Migros a développé un œuf dur vegan. Miam?

D'autres procès en cours

Le procès des attentats du 13 novembre 2015: On en est où?

Link zum Artikel

Le jugement en appel d’UBS en France a été reporté

Link zum Artikel

Qui est Alexandre Benalla? 5 points qui résument l'affaire

Link zum Artikel

Procès historique des tueurs d'Ahmaud Arbery: Quels sont les enjeux?

Link zum Artikel
Une adolescente française meurt en voulant imiter la série Euphoria
Deux filles de 14 et 16 ans auraient voulu imiter les protagonistes de la série de HBO en ingérant une quantité importante de médicaments. La plus âgée n'a pas pu être réanimée.

Les faits se sont déroulés au domicile de la cousine de la victime dans la nuit de vendredi à samedi, à Tonneins, une petite commune du sud-ouest de la France. Les deux adolescentes de 14 et 16 ans ont été retrouvées le lendemain matin inanimées dans leur chambre, selon cette même source.

L’article