bien ensoleillé15°
DE | FR
International
France

France: Arnaque de nonagénaires avec des punaises de lit

Une arnaque à la punaise de lit pourrait les mener en prison

punaises de lit dans une prison
La police du Bas-Rhin a été saisie de neuf plaintes pour escroquerie au préjudice de personnes vulnérables.Image: watson
Deux Français ont profité de la psychose mondiale autour de ces insectes pour arnaquer de nombreuses femmes âgées de plus de nonante ans. Ils pourraient finir derrière les barreaux.
07.12.2023, 23:00
Plus de «International»

Deux hommes faisant croire à des personnes âgées que leurs logements étaient infestés de punaises de lit, nécessitant une coûteuse intervention, ont été interpellés et déférés jeudi, a annoncé la police du Bas-Rhin. Ils passeront en comparution immédiate vendredi.

En novembre, l'Unité des enquêtes générales (UEG) de la police a été saisie de neuf plaintes pour escroquerie au préjudice de personnes vulnérables. Mais selon un communiqué de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), au moins 48 victimes potentielles ont été identifiées.

Le duo ciblait des femmes âgées de plus de 90 ans, et les contactait par téléphone, leur signalant un cas d'infestation aux punaises de lit dans une rue près de chez elles.

Ils organisaient ensuite une visite des lieux au prétexte d'une désinfection, utilisant une bombe aérosol ou proposant un onguent à appliquer sur la peau pour éloigner les punaises de lit, en réalité une simple pommade à base d'eucalyptus.

Les deux arnaqueurs n'acceptaient que les paiements par carte bancaire, avec des montants allant de 300 à 2100 euros.

Déjà connus de la police

Les enquêteurs ont rapidement identifié les auteurs et déterminé que le duo avait une nouvelle victime en vue. Un dispositif de surveillance a été mis en place par les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) qui a permis de les arrêter, au sortir du domicile de la victime à Strasbourg.

Le duo a été immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Il s'agit de deux hommes «défavorablement connus» pour d'autres escroqueries, selon la police. Ils s'étaient tour à tour présentés comme agissant au nom du centre médical social ou de la pharmacie de leurs victimes, leur assurant qu'il y avait une prise en charge intégrale par la Sécurité sociale.

La police a établi qu'ils avaient un point de chute à Saint-Dié-des-Vosges, d'où ils faisaient des allers-retours. La sûreté départementale du Bas-Rhin a lancé un appel à victimes afin d'établir l'ampleur de l'escroquerie. (ats/jch)

Cristina Cordula vit un calvaire
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Ukraine mène l'une de ses plus importantes batailles
Volodymyr Zelensky s'est vu obligé de s'attaquer au problème de la corruption, notamment parce qu'il s'agissait de l'une des exigences pour adhérer à l'Union européenne. Il a par exemple instauré une «loi anti-oligarques».

Le 7 novembre 2023, la Commission européenne a officiellement recommandé l'ouverture des négociations avec l'Ukraine et la Moldavie en vue de leur adhésion à l'Union. Parmi les sept exigences que l'UE avait demandé à l'Ukraine de remplir pour accéder à ces négociations, la lutte contre la corruption tenait une place prépondérante.

L’article