beau temps
DE | FR
International
France

Le bistrot de Christophe Wilson a été remplacé par un resto de sushis

Le resto du «révolutionnaire bistrotier» remplacé par un sushi

Le restaurant du Niçois médiatisé après avoir ouvert son établissement en plein confinement a fermé définitivement ses portes. Et l'emplacement semble avoir déjà trouvé preneur.
09.11.2021, 12:1209.11.2021, 17:22
Plus de «International»

Vous vous rappelez de ce restaurateur niçois qui scandait «Liberté!» après avoir accueilli une centaine de clients pour le repas de midi, bravant tous les interdits liés à l'épidémie de Covid-19, le 27 janvier 2021?

En image ça donnait ça 👇

Et bien, l'établissement de Christophe Wilson ne semble pas avoir survécu à l'affaire. Le «Poppies» situé au centre-ville de Nice a définitivement fermé ses portes. A la place, il y a un restaurant vendant... des sushis. Comme on peut le voir sur ce tweet. 👇

«J'espère que tout le monde va suivre le mouvement et que toute la population de notre pays va reprendre le cours de sa vie normale», expliquait à l'époque le patron à l'Agence France-presse (AFP). L'homme de 50 ans avait été ensuite placé en garde à vue «dans le cadre d’une procédure pour emploi d’un étranger en situation irrégulière». (hkr)

Est-ce que le covid long existe vraiment? On fait le point.
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Chris LaCivita, le «méchant bouledogue» chargé de faire gagner Trump
Officieusement, cet ancien marine rêve d'empêcher Trump de raconter des âneries en public. Mais en réalité, le poids lourd des républicains passe ses journées à muscler le programme politique de son patron. Immersion dans la stratégie d'un directeur de campagne qui cherche discrètement la bagarre.

L'esprit de loyauté n'empêche pas le petit coup de règle sur les doigts quand le chef fait une bêtise. Il faut en revanche une bonne dose d'assurance, pour ne pas finir au chômage. On raconte que Chris LaCivita a enguirlandé Donald Trump quand il s'était rué sur Nikki Haley avec des arguments aussi agressifs que racistes. Prudent, le principal intéressé minimise soigneusement le pouvoir qu'on lui prête depuis qu'il dirige la campagne du candidat le plus controversé de l'Histoire.

L’article