DE | FR

En France, le pass sanitaire devient obligatoire pour certains salariés

En première ligne de ce renforcement de la lutte anti-Covid, l’hôtellerie-restauration.
En première ligne de ce renforcement de la lutte anti-Covid, l’hôtellerie-restauration.Image: sda
Le gouvernement du président Emmanuel Macron annonce que certains employeurs vont devoir vérifier la validité des «pass sanitaires» de leur personnel.
30.08.2021, 05:2730.08.2021, 18:27

L'instauration du «pass» sanitaire franchit lundi une nouvelle étape en France pour lutter contre le coronavirus. Il devient obligatoire au travail pour les salariés en contact avec le public dans les restaurants, les cinémas, les musées ou encore les trains grandes lignes. Cette mesure touche 1,8 million de salariés, d'après le Figaro.

«Nous promettons une semaine de souplesse, de pédagogie, de rodage, de tolérance. Mais il y aura évidemment des sanctions ensuite.»
Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement

Jusqu'au 15 novembre, les employeurs devront vérifier la validité des «pass» sanitaires de leur personnel. Cette obligation concerne aussi les bénévoles intervenant dans tous «les lieux, établissements, services ou événements» listés par le ministère français du travail, notamment:

  • Les bars;
  • Les théâtres;
  • Les cars ou avions interrégionaux;
  • Les parcs d'attractions, zoos, foires;
  • Certains centres commerciaux.

Jusqu'à la suspension sans solde

À partir du 30 septembre, les salariés mineurs, y compris les apprentis, devront aussi être à jour. Le «pass» sanitaire est validé par un schéma vaccinal complet, un test négatif datant de moins de 72 heures ou une attestation de rétablissement du Covid-19.

Les salariés dépourvus de ce sésame pourront prendre des congés, télétravailler, être affectés à un poste ne nécessitant pas de «pass» sanitaire ou être suspendus sans solde.

Selon la direction générale de la santé, dimanche, plus de 48 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus (71,8% de la population totale), et plus de 43,5 millions (64,6%) bénéficient d'un schéma vaccinal complet. (ats/jch)

En Suisse, mon patron peut-il me forcer à me vacciner?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Frappes nucléaires préventives»? Mal traduit, Zelensky fait polémique
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait sensation lors d'un discours prononcé jeudi, au cours duquel il a demandé à l'OTAN d'empêcher à tout prix l'utilisation d'armes nucléaires par la Russie. Une mauvaise interprétation de son allocution a fait vivement réagir.

C'est lors d'un discours prononcé pour l'institut australien Lowy, basé à Sydney, que le président Zelensky a fait des vagues. Evoquant la nécessité pour l'OTAN d'empêcher la possibilité d'une utilisation d'armes nucléaires par la Russie, il aurait parlé, dans la traduction transmise en simultané en anglais par l'organisateur, de «frappes préventives» nucléaires:

L’article