larges éclaircies
DE | FR
International
France

Cnews est forcée de se séparer d'Eric Zemmour

Eric Zemmour sur Cnews.
Eric Zemmour sur Cnews.source: Cnews

Cnews est forcée de se séparer d'Eric Zemmour

Sur pression du contrôleur de l'audiovisuel français, la chaîne du groupe Canal+ est contrainte de déprogrammer le polémiste de son émission quotidienne.
13.09.2021, 09:3613.09.2021, 10:29
Plus de «International»

Ce lundi matin, la chaîne CNews a annoncé qu'elle devait retirer de son programme l'émission du polémiste français Eric Zemmour. Pourquoi? Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a fait pression sur la chaîne en raison du flou qui existe quant à la candidature ou non du chroniqueur à la présidentielle d’avril 2022.

«Bien qu’Eric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans sept mois, le CSA, par sa décision du 9 septembre, contraint CNews et Eric Zemmour de ne pas pouvoir continuer l’émission qu’ils faisaient ensemble. La chaîne d’information CNews regrette une telle décision qui prive des millions de téléspectateurs des interventions du chroniqueur»
Le communiqué de Cnewssource: Le Point

Eric Zemmour intervenait dans l’émission «Face à l’info». La semaine dernière, celle-ci a dépassé les 800 000 téléspectateurs et se hissait en première position avec plus de deux fois plus de fidèles que BFMTV, rapporte Le Point. Invité ce matin de «L’heure des Pros», Eric Zemmour a reconnu que cette décision était «inéluctable», qu’«il n’y avait pas moyen de faire autrement.» 👇

(jah)

Rhubarbe, le chien qui adore la moto
1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
Rhubarbe a plus d'une corde à son arc.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Russes se vantent de cet exploit
Outre la prise d'Avdiïvka, objet de nombreuses batailles, l'armée russe a vanté la destruction d'un char M1 Abrams américain dans l'ouest de l'Ukraine.

La conquête de la petite ville d'Avdiïvka, âprement disputée depuis des mois, n'est pas la seule victoire dont la propagande de l'armée russe s'est vantée. Dans l'ouest de l'Ukraine, elle affirmait avoir détruit le premier char M1 Abrams fourni par les Etats-Unis. Seuls 31 d'entre eux ont été livrés à l'Ukraine en octobre dernier.

L’article