DE | FR

Et si Google était considéré comme un «service public»?

Bild

Image: Shutterstock

C'est du moins l'idée de l'état de l'Ohio, qui demande à la justice de requalifier ainsi le moteur de recherche, accusé d'abus de position dominante par un nombre croissant d'autorités.



Dave Yost, le procureur général de l'Ohio, a lancé mardi une procédure judiciaire sans précédent pour que Google soit soumis aux mêmes régulations que les services publics.

«Google utilise sa domination de la recherche sur internet pour orienter les habitants de l'Ohio vers ses propres produits. C'est discriminatoire et anti-compétitif», a-t-il déclaré, cité dans un communiqué.

«Quand vous possédez les chemins de fer ou les réseaux d'électricité ou les antennes de télécommunication, vous devez traiter les usagers de la même façon et vous assurer que tout le monde a accès au service en question»

Le bureau du procureur donne pour exemple la recherche d'un billet d'avion: «Si les résultats dirigent la personne vers le service Google Flights, cette personne ne voit pas les offres de concurrents tels que Orbitz et Travelocity».

Le groupe californien a répondu que ces poursuites étaient sans fondement et qu'il se défendrait au tribunal. Si Dave Yost l'emportait, «les résultats de Google Search deviendraient moins bons et il serait plus difficile pour les petites entreprises d'entrer en contact avec les clients», a réagi un porte-parole du géant technologique, en réponse à une sollicitation de l'AFP.

«Les habitants de l'Ohio ne veulent pas du tout que le gouvernement dirige Google comme une compagnie de gaz ou d'électricité».

Sous le feu des critiques

Les procédures se multiplient en Europe, et plus récemment aux Etats-Unis, contre les colosses de la Silicon Valley, qui sont sortis encore renforcés de la pandémie. Facebook et Amazon, notamment, font aussi face à des poursuites et des enquêtes.

(ats/afp)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le corner américain

Made in USA: un billet de 20 dollars avec le visage d'une ancienne esclave

What's on America? Voici les 3 news qui ont fait vibrer Jacqueline cette semaine: la Silicon Valley qui pourrait rendre son dernier souffle à San Francisco, un billet de banque historique promis par Joe Biden et l'église catholique canadienne au coeur d'un scandale.

La crise sanitaire aura-t-elle raison de la Silicon Valley ou plutôt des bureaux de la Silicon Valley? De nombreux habitants de San Francisco espèrent que oui! Pourquoi? Parce que, selon eux, la ville californienne a perdu bien plus que son âme lorsque les géants de la tech ont commencé a s'y installer. Avec la pandémie, de nombreux employés ne veulent plus revenir au bureau, préférant le télétravail et un exode rural vers des plus petites villes.

Quelques chiffres:

C'était une des promesses de …

Lire l’article
Link zum Artikel