DE | FR

Google Maps propose des trajets «potentiellement mortels», ça vous dit?

Les randonneurs voulant gravir les plus hauts sommets d'Ecosse se voient suggérer par Google Maps des itinéraires «extrêmement dangereux». L'objectif pour le géant du web: arriver rapidement à destination.



Des envies de randonnées qui reviennent en ces temps ensoleillés? Google Maps saura vous guider vers des terrains «très escarpés, rocheux et instables.» C'est en tout cas ce qu'a dénoncé le 15 juillet dernier le John Muir Trust. L'association écossaise affirme qu'un nombre croissant de personnes qui utilisent Google Maps afin de gravir le Ben Nevis, soit la plus haute montagne des îles britanniques, risquaient d'être dirigées vers un itinéraire «extrêmement dangereux, même pour les plus expérimentés», comme on peut le lire dans le média en ligne CNN.

Heather Morning, conseillère en sécurité en montagne chez Mountaineering Scotland, s'est également exprimée sur le sujet. Elle a expliqué que Google Maps suggérait aux randonneurs d'autres itinéraires «potentiellement mortels» lorsqu'ils cherchaient à grimper les autres hauts sommets du pays. Ces derniers les conduiraient en effet au-dessus de falaises insécurisées.

Google Maps propose des trajets «potentiellement mortels», ça vous dit?

Les organisations souhaitent consulter Google pour supprimer tout trajet qui mettrait des vies humaines en danger, comme celui qui passe par le Ben Nevis. Image: Google Maps

De la rapidité, quel qu'en soit le prix

Faire appel à Google Maps pour se situer? Rien de plus logique pour les 154 millions d'utilisateurs actifs par mois. Pourtant, Nathan Berrie, agent de conservation au John Muir Trust, estime que le problème viendrait des algorithmes de Google Maps qui proposent toujours les itinéraires les plus efficaces. Escalader les zones les plus dangereuses permettraient ainsi aux visiteurs d'atteindre rapidement le parking le plus proche, dans le cas du Ben Nevis.

«De nos jours, il est trop facile de supposer que les informations sur Internet sont toutes bonnes, à jour et sûres. Malheureusement, l'expérience montre que ce n'est pas le cas. Il y a récemment eu un certain nombre d'incidents liés au suivi des itinéraires suggérés par Google, telles que des blessures, voire pire, des morts»

Heather Morning, conseillère en sécurité en montagne chez Mountaineering Scotland communiqué de presse

Examen des plaintes

Les organisations souhaitent consulter Google pour supprimer tout trajet qui mettrait des vies humaines en danger. Si le géant du web n'a, d'après l'association écossaise, pas répondu à ses appels, le site en ligne CNN est quant à lui parvenu à contacter le porte-parole de Google. Lequel a assuré que la société examinait les plaintes:

«Nous avons construit Google Maps en pensant à la sécurité et à la fiabilité, et nous travaillons rapidement pour enquêter sur le problème de routage environnant le Ben Nevis et ses environs»

Porte-parole de Google cnn

Pour entamer ses modifications, Google a dans un premier temps demandé à ce que les organisations locales fournissent d'elles-mêmes les informations géographiques précises sur les routes et les itinéraires via son outil de téléchargement de données géographiques.

(mndl)

On espère que durant votre randonnée, vous ne croiserez pas cet ours qui prend le volant

Vidéo: watson

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Pedro Castillo remporte une présidentielle très serrée au Pérou

Plus d'un mois après le scrutin, le Pérou connaît enfin son nouveau président: il s'agit du candidat de la gauche radicale et novice en politique Pedro Castillo.

«Je proclame président de la République José Pedro Castillo Terrones», a déclaré le président du Jury national des élections (JNE), Jorge Luis Salas, lors d'une brève cérémonie virtuelle qui clôt des semaines de suspense après un scrutin particulièrement serré.

«Chers compatriotes, mon cœur est ouvert à chacun d'entre vous !», a lancé Castillo, peu après la proclamation, depuis le balcon du siège du parti, arborant son traditionnel chapeau blanc, typique de sa province natale de Cajamarca (nord).

Lire l’article
Link zum Artikel