International
Grèce

A Athènes, la pleine lune a éclairé l'Acropole

Athènes a vécu une nuit de pleine lune «majestueuse»

The sturgeon full moon rises behind the ancient Greek marble temple of Poseidon at Cape Sounion, about 70 Km (45 miles) south of Athens, Saturday, Aug. 21, 2021. On Sunday, more than a hundred archeol ...
Image: sda
Dimanche soir, la Grèce a vécu une soirée de pleine lune. Concerts, représentations théâtrales, danse et observations des étoiles ont animé la soirée.
23.08.2021, 01:3724.08.2021, 08:15
Plus de «International»

Une foule d'enthousiastes a été éblouie dimanche soir, en admirant la pleine lune éclairant l'élégante Acropole dans la nuit d'Athènes:

«C'est un moment majestueux»

Un moment unique, en images:

Comme 120 musées et sites archéologiques de Grèce, le musée de l'Acropole avait ouvert gratuitement aux visiteurs pour cette dernière pleine lune de l'été. Bondée, la terrasse chic du musée, exceptionnellement ouverte jusqu'à minuit, offre une vue exceptionnelle sur le célèbre Parthénon qui trône sur le rocher sacré.

La pleine lune a commencé à 21h00

  • Vers 21 heures locales, la grande sphère jaune s'est levée entre les collines qui entourent Athènes, et le spectacle de cette pleine lune a pleinement commencé. «C'est un moment majestueux que d'être ici», s'enthousiasme Yonissis, un Grec résidant en Suisse.
  • L'oeil sur l'emblématique Parthénon illuminé, Spiros, un Grec de 22 ans, regrette qu'il y ait «beaucoup de monde. Mais quelle fierté pour notre pays, que tant de gens viennent découvrir notre histoire ancienne».
  • Pour entrer au musée, une longue file s'étirait toujours après 21h00 locales sur le parvis du musée jusqu'à la voie pédestre qui fait le tour de l'Acropole. Les visiteurs voulaient absolument profiter de la gratuité et des horaires rallongés.

Des animations à travers la Grèce

Partout en Grèce, concerts, représentations théâtrales, poésie, danse, expositions et observations des étoiles ont animé cette soirée de pleine lune, de la Crète ou des îles paradisiaques, dans l'archipel des Cyclades, en mer Ionienne ou en mer Egée.

«Nous espérions que la lumière de la lune l'emporterait sur l'ombre de la pandémie de Covid-19»
Le ministère grec de la Culture

Quel que soit le lieu où ils se trouvaient, les Grecs tout comme les touristes ont eu un libre accès à la quasi-totalité de la richesse historique et culturelle de la Grèce au clair de lune, selon un communiqué du ministère.

De Kassope dans l'Epire (nord-ouest) au palais des Grands maîtres sur l'île de Rhodes (sud-est), en passant par les sites archéologiques d'Olympie, Mystras, Corinthe ou Nemea, sur la péninsule du Péloponnèse (sud-ouest), ou encore ceux de Delphes et Thèbes (centre) jusqu'à la forteresse de Corfou (ouest).

«70% de la fréquentation touristique de 2019»

Chaque musée, site ou localité avait «la charge du protocole sanitaire dans ce contexte pandémique», a déclaré à l'AFP Alexandra Aspioti de la Direction générale des Antiquités et du Patrimoine culturel de Grèce, service public sous la supervision du ministère de la Culture.

«Certains lieux et animations étaient soumis à un effectif réduit ou à une réservation préalable»

Après une saison 2020 contrariée par la pandémie de coronavirus, la Grèce se félicite d'avoir récupéré à ce stade de la saison 70% de la fréquentation touristique de 2019, selon Christos Staikouras, le ministre grec des Finances. Représentant plus de 20% du produit intérieur brut (PIB), le tourisme est un secteur crucial pour l'économie grecque. (ats/jch)

Le monde va mal, vous n'arrivez plus à vous projeter? C'est normal
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'armée russe envoie des tondeuses à gazon au front
Sur le terrain, les troupes russes créent la surprise avec des solutions à petit budget. L'un des derniers exemples? Un «véhicule militaire» capable d'acheminer des munitions sur le front et de mettre les blessés à l'abri.

Malgré le fait que Vladimir Poutine fasse l'éloge d'une armée soi-disant moderne et invincible, la réalité du conflit donne à voir une toute autre image. Les témoignages récoltés vont des «chars de l'époque soviétique» aux collections de musées réquisitionnées pour le front. Les soldats se plaignent d'armes très anciennes – ils doivent parfois manier des pièces de collection qui n'attendent que d'être exposées en vitrine.

L’article