International
Guerre contre l'Ukraine

Environ un tiers des réfugiés ukrainiens espèrent rentrer chez eux

En Suisse, un tiers des réfugiés ukrainiens veulent retourner au pays

Une enquête montre qu'un tiers des réfugiés ukrainiens souhaitent rentrer. Mais la majorité se montre indécise concernant un retour au pays.
18.12.2023, 08:3018.12.2023, 12:24
Plus de «International»

Environ un tiers des Ukrainiens réfugiés en Suisse en raison de la guerre menée par la Russie espèrent retourner un jour dans leur pays d'origine, indique un sondage. La majorité d'entre eux, soit 40%, se montre indécise à cet égard, montre une enquête du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) et d'Ipsos.

Un autre tiers des Ukrainiens interrogés dans l'enquête disent ne pas souhaiter retourner dans leur pays. Les principaux obstacles cités sont:

  • les problèmes de sécurité
  • l'occupation par la Russie de la région dans laquelle ils vivaient
  • le manque d'accès à des soins de santé
  • le manque de possibilités de travail et de subsistance

21% des Ukrainiens ayant fui leur pays occupaient un emploi en Suisse au moment de l'enquête. Pour la moitié d'entre eux toutefois, leur activité professionnelle actuelle était d'un niveau inférieur à leur emploi précédent en Ukraine. Environ un tiers des personnes interrogées sont au chômage, tandis qu'un quart ont déclaré suivre une formation professionnelle.

Barrière de la langue

Pour les sondés, la barrière de la langue constitue le plus grand obstacle à leur intégration sur le marché du travail. Viennent ensuite le manque de possibilités d'emploi correspondant à leurs qualifications, une formation insuffisante et une reconnaissance insuffisante des qualifications acquises dans leur pays.

Au total 69% des réfugiés ukrainiens en Suisse ont un diplôme universitaire.

79% sont des femmes et des enfants. La plupart d'entre eux sont arrivés en Suisse peu après le début de l'invasion russe, entre février et avril 2022.

Le sondage se base sur 1125 enquêtes menées entre le 30 mars et le 1er mai via un questionnaire en ligne.

D'après les derniers chiffres du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), environ 66 100 personnes originaires d'Ukraine et bénéficiant du statut de protection S se trouvent encore en Suisse. Plus de 20 000 ont quitté le pays. (sda/ats/svp)

L'Ukraine a développé une «cape d'invisibilité» pour ses soldats
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Pourriez-vous condamner Trump? Voici les 42 questions posées au jury
Dès lundi, le tribunal de New York va sélectionner les douze citoyens qui auront la lourde tâche de condamner (ou non) l'ancien président des Etats-Unis. Dans ce processus, la centaine de candidats devra répondre à 42 questions, de la plus inoffensive, à la plus explosive (comme la 30ᵉ par exemple). Vous voulez jouer au juré américain? Alors, répondez à ce questionnaire officiel.

Donald Trump va passer les deux prochains mois dans une salle d'audience. En l'occurrence, au coeur du New York County Courthouse, à Manhattan. Et c'est notamment la star du porno Stormy Daniels qui est à l'origine de ce gros chahut dans son agenda.

L’article