DE | FR

Ukraine: Au 35e jour de la guerre, voici ce qu'il se passe sur le terrain

Un soldat pose pour la photo à Kiev, en Ukraine, ce mercredi, alors qu'il monte la garde au milieu des destructions causées par le bombardement d'un centre commercial.
Un soldat pose pour la photo à Kiev, en Ukraine, ce mercredi, alors qu'il monte la garde au milieu des destructions causées par le bombardement d'un centre commercial.Image: sda
Alors que la guerre entre la Russie et l'Ukraine atteint son 35e jour, retour sur les derniers développements à travers le pays dirigé par Volodymyr Zelensky.
31.03.2022, 05:0731.03.2022, 06:58

Tcherniguiv (nord), la deuxième ville d'Ukraine la plus détruite par des bombardements après Marioupol (sud), a continué à être pilonnée dans la nuit de mardi à mercredi par l'armée russe, malgré l'engagement par Moscou d'y réduire «radicalement» son activité militaire.

Les autorités ukrainiennes ont également accusé les forces russes d'avoir «bombardé délibérément» un bâtiment de la Croix-Rouge à Marioupol.

A Kiev

Les sirènes ont beaucoup sonné dans la capitale et ses alentours au cours de la nuit. Les autorités font état de 30 bombardements russes au cours des dernières 24 heures.

A Irpin, que les autorités ukrainiennes ont annoncé avoir repris lundi soir, résonnait de fréquentes explosions mercredi matin, selon l'AFP. Au moins 200 personnes y sont mortes depuis le début du conflit, selon son maire.

Les forces russes ont «vraisemblablement abandonné leurs efforts d'encercler Kiev à l'heure qu'il est, même si elles continuent de se battre pour maintenir leurs positions actuelles sur les deux rives de la rivière Dniepr», selon l'Institut pour l'étude de la guerre (ISW).

Le haut commandement russe «doit avoir conclu qu'il ne peut pas prendre Kiev et qu'il ne peut pas rapprocher son artillerie du centre de la ville», estime ce centre de recherche américain.

Mardi, le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, avait fait état de la volonté de Moscou de «réduire radicalement l'activité militaire en direction de Kiev et Tcherniguiv».

A l'Est

L'armée ukrainienne a repris le contrôle d'une autoroute stratégique reliant Kharkiv à Tchougouïv, dans l'est de l'Ukraine.

L'AFP a constaté le départ des forces russes de la ville de Trostyanets (nord-est). Après un mois d'occupation, elles sont parties sans combattre, ou presque, selon de multiples témoignages recueillis par l'AFP dans la ville en partie détruite:

«Il est très probable que la Russie cherche à transférer sa puissance de frappe depuis le Nord vers les régions (séparatistes) du Donetsk et de Lougansk à l'est»
Le ministère britannique de la Défense

Car «de larges portions du territoire de Donetsk restent sous contrôle ukrainien» et s'emparer de tout le territoire de Donetsk et de l'entièreté de celui de Lougansk «va requérir une offensive militaire majeure», selon l'ISW.

Au Sud

Les forces russes ont «bombardé délibérément un bâtiment du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Marioupol», a affirmé Lioudmyla Denissova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien:

«Les avions et l'artillerie ennemis ont bombardé le bâtiment, marqué d'une croix rouge sur fond blanc, ce qui signifie la présence de blessés, de biens civils ou humanitaires. Nous ne disposons pas d'informations concernant les victimes»

Les forces russes auraient également procédé à l'évacuation forcée vers la Russie d'une maternité, emmenant «plus de 70 personnes, des femmes et du personnel médical», selon la mairie de Marioupol.

Cette ville portuaire est toujours assiégée par l'armée russe qui tente de s'en emparer depuis fin février. Environ 160'000 personnes y seraient toujours coincées.

La résistance ukrainienne se poursuit autour de la ville de Kherson, sous contrôle russe.

Au Nord

«Des unités russes ayant souffert de lourdes pertes ont été forcées de rentrer au Bélarus et en Russie pour se réorganiser et se réapprovisionner», ce qui «met encore davantage de pression sur la logistique tendue» de Moscou et «démontre ses difficultés à réorganiser ses unités» avancées en Ukraine, affirme le ministère britannique de la Défense. (ats/jch)

Un peu de légèreté: Les kangourous d'un zoo de Kharkiv en Ukraine ont été sauvés

Plus d'analyses sur ce qui se passe en Ukraine

Pourquoi la Russie n'a pas encore gagné la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Les réfugiés ont la même voiture que nous» Ça vous choque?

Link zum Artikel

Ukraine: comment la cyber-guerre peut tout faire basculer (en Suisse aussi)

Link zum Artikel

L'invasion de l'Ukraine «était écrite»: aurions-nous été aveugles?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mort d'Andy Fletcher, membre fondateur de Depeche Mode
Le mythique groupe britannique a annoncé jeudi la mort du membre fondateur, Andy Fletcher.

Andy Fletcher, membre fondateur du groupe de rock alternatif britannique Depeche mode, est décédé à l'âge de 60 ans, a annoncé le groupe jeudi.

L’article