DE | FR
Des scènes d'horreur à Buffalo et des théories du complot ont fait leur apparition sur Internet.
Des scènes d'horreur à Buffalo et des théories du complot ont fait leur apparition sur Internet.Image: sda

L'Ukraine et la tuerie de Buffalo liées? Les Pro-Poutine en sont sûrs

Les Russes sont certains que la tuerie de Buffalo est liée à un groupe d'extrême droite ukrainien, le régiment Azov, reconnaissable avec leur soleil noir comme emblème. Une fausse interprétation.
17.05.2022, 21:23

La désinformation fait rage depuis l'attaque sanglante et mortelle de Peyton Grander autour du tueur de Buffalo, adepte de la théorie du «Grand Remplacement». L'Américain, auteur de dix meurtres, s'est aussi distingué par une photo qui a donné du grain à moudre aux nationalistes russes.

Le suspect âgé de 18 ans a diffusé un manifeste raciste et s'est approprié le soleil noir, symbole utilisé entre autres par le régiment Azov, une unité d'extrême-droite de l'armée ukrainienne. Le symbole ornait le sol d'une des salles principales du château de Wewelsburg, habité par l’un des plus hauts responsables SS, Heinrich Himmler, rappelle TF1.

«Ces symboles se sont beaucoup 'mainstraimisés' et les Ukrainiens les arborent, car ils les trouvent jolis. Ce n’est pas mal vu en Ukraine», explique Adrien Nonjon à TF1, spécialiste de l’Ukraine et de l’extrême-droite post-soviétique à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco).

Les différents symboles des groupuscules d'extrême-droite.
Les différents symboles des groupuscules d'extrême-droite.

Gare à la désinformation

Dans l'attaque de Buffalo, la désinformation s'est principalement concentrée sur le sonnenrad, ou soleil noir, un symbole néo-nazi utilisé par le suspect. Ce même sigle est tout aussi populaire que la croix gammée dans les groupuscules d'extrême-droite. Les pro-russes ont tout intérêt de lier la tuerie de Buffalo avec la guerre en Ukraine, comme le rôle des Etats-Unis est prépondérant dans le conflit russo-ukrainien.

Bien que des groupes néo-nazis soutiennent ouvertement l'Ukraine, spécialement le bataillon Azov, le tireur de Buffalo ne fait aucunement mention de cette partie. Et même si l'Ukraine n'est évoquée qu'une seule fois dans un document de 180 pages décryptant l'éloge du génocide blanc, la nation de Zelensky n'est pas citée dans le contexte actuel.

Inspiré par le tueur de Christchurch

Par contre, comme l'indique Vice, l'influence du tireur de Christchurch sur le tireur de Buffalo est évidente puisque le manifeste est une copie flagrante de celui de l'auteur de 51 meurtres en Nouvelle-Zélande, en optant pour un mode opératoire très semblable à celui de Breton Tarrant, l'auteur des horreurs en Nouvelle-Zélande. Gendron assure même que c'est bien le tueur de Christchurch.

Une capture d'écran du tireur et son gilet pare-balles avec le sonnenrad.
Une capture d'écran du tireur et son gilet pare-balles avec le sonnenrad.

Tim Squirrel, responsable des communications et de la rédaction de l'Institute for Strategic Dialogue (ISD), un groupe de réflexion sur la lutte contre l'extrémisme, explique dans les colonnes de Vice:

«Les acteurs pro-Kremlin ont un intérêt évident à saper la position du gouvernement américain sur l'Ukraine, en essayant de les mettre dans une position de défense des suprémacistes blancs à l'étranger tout en condamnant une attaque motivée par la suprématie blanche chez eux.»

Peyton Gendron aurait donc utilisé, n'en déplaise aux défenseurs de Poutine, le soleil noir pour son esthétique et sa symbolique. Ajoutons également que le suspect s'est déclaré non-coupable lors de sa première comparution. (svp)

Crime raciste dans l'Etat de New York: au moins dix morts

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

La Russie ne paye plus ses dettes, est-elle ruinée? Explications

Link zum Artikel

Ces stars réagissent à la révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême

Link zum Artikel

De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet

Link zum Artikel

Terrorisme islamiste et mercenaires russes: que se passe-t-il au Mali?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Avortement aux Etats-Unis: et à la fin, c'est Dieu qui gagne
Lorsqu'un pouvoir démocratique fait passer ses décisions pour la volonté de Dieu, il se décale vers la théocratie et la liberté de mœurs s'en ressent.

La légende du foot Maradona, pour faire avaler sa tricherie dans le quart de finale opposant l’Argentine à l’Angleterre à la coupe du monde de 1986, avait parlé de «la main de Dieu». Trente-six ans plus tard, pour expliquer la révocation par la Cour suprême du droit à l’avortement au niveau fédéral aux Etats-Unis, l’ex-président républicain Donald Trump, qui aura nommé trois juges conservateurs à la plus haute juridiction du pays, la faisant basculer pour longtemps dans le puritanisme religieux, dit en gros la même chose: «C’est la volonté de Dieu.»

L’article