DE | FR

Un drone militaire chasse des humains, sans recevoir d'ordre

In a Thursday Sept. 28, 2017 file photo, a Maine State Police unmanned aerial vehicle hovers outside Maine State Police headquarters at the Central Maine Commerce Center in Augusta, Me.  More than a year after the U.S. Interior Department grounded hundreds of Chinese-made drones it was using to track wildfires and monitor dams and wildlife, the future of drone use by the federal government remains unmapped. The latest complication: Legislation moving through Congress that would block the U.S. government from using drones made in China. (Joe Phelan/The Kennebec Journal via AP)

Le document ne précise pas si le combattant visé par la machine a été blessé ou tué. Image: sda

Un rapport des Nations Unies évoque l’attaque de combattants dissidents libyens par un drone, de façon totalement autonome.



Une situation qui rappelle les films de science-fiction futuristes. Sarah Connor n'a qu’à bien se tenir. En mars 2020, un drone utilisé par le Gouvernement d'union nationale libyen a visé des soldats du maréchal Haftar, chef de l'autoproclamée Armée nationale libyenne, lors de combats entre les deux parties, rapporte le magazine New Scientist.

L’attaque perpétrée par l’aéronef s’est faite de façon totalement autonome, sans être mise en œuvre par un opérateur à distance. C'est le premier cas documenté de ce type.

Un drone armé a «pris en chasse une cible humaine»

Un drone armé a «pris en chasse une cible humaine» alors en train de battre en retraite, sans la moindre communication électronique avec les forces libyennes, assure le rapport. Le document ne précise pas si le combattant visé par la machine a été blessé ou tué.

L’attaque a été perpétrée par un drone kamikaze baptisé Kargu, produit par l’entreprise turque STM et destiné à la lutte antiterroriste selon son fabricant.

Vidéo promotionnelle de STM

abspielen

Vidéo: YouTube/STM

L’appareil, qui ne pèse que 7kg, peut atteindre les 72 km/h, avec une autonomie de 30 minutes. Il peut monter jusqu’à 2800 mètres d’altitude.

Des craintes

«Il s’agit probablement d’une première attaque de drone contre des humains sans aucune instruction», avance un expert en drone cité dans le rapport, mentionné par le site Business Insider. Ce même expert évoque les craintes inhérentes à cette nouvelle technologie, par exemple en cas d’erreur lors de l’identification de la cible. (ga)

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Une voiture volante réussit son baptême du feu entre deux villes

Un inventeur réalise un rêve vieux de 30 ans en faisant voler une voiture à 2500 mètres d'altitude, pendant 35 minutes.

Après un premier essai en novembre dernier, la voiture volante Aircar vient de faire une nouvelle démonstration convaincante en réalisant un vol de 35 minutes entre l'aéroport international de Nitra et l'aéroport international de Bratislava en Slovaquie:

Une étape cruciale pour la viabilité du projet porté depuis plus de 30 ans par son inventeur Stefan Klein. Le troisième prototype de l'Aircar qui a effectué ce vol d'essai à 2 500 mètres d'altitude et à 170 km/h.

Le constructeur envisage …

Lire l’article
Link zum Artikel