DE | FR

Des doutes sur les origines de Christophe Colomb

L'origine italienne de Christophe Colomb fait l'objet de doutes croissants de la part de quelques historiens.
L'origine italienne de Christophe Colomb fait l'objet de doutes croissants de la part de quelques historiens.
Alors que plusieurs historiens espagnols remettent en cause l'origine italienne du navigateur, une équipe internationale espère obtenir grâce à la génétique des précisions sur ses racines.
27.05.2021, 05:0427.05.2021, 17:48

Espagnol sur le pavillon, mais Italien de naissance, le navigateur Christophe Colomb qui a ouvert aux Européens la voie des Indes occidentales est remémoré chaque année aux Etats-Unis pour ses liens qui unissent l'Ancien monde au Nouveau.

Or, son lien profondément enraciné avec l'Italie pourrait se voir remis en question dans le courant de l'année, précise Atlántico. L'Université de Grenade s'intéresse de près à son patrimoine génétique. L'ADN de Christophe Colomb permettrait de lever le voile sur ses origines.

Des doutes

Historiquement, Christophe Colomb est considéré comme un Génois où il y serait né en 1451 d'un couple de tisserands. L'origine italienne de Christophe Colomb fait pourtant l'objet de doutes croissants de la part de quelques historiens espagnols.

Le vendredi 12 octobre 1492, à l'aube, les habitants d'une île des Bahamas découvrent qu'ils ne sont pas seuls au monde. D'étranges créatures s'approchent du rivage...

Serait-il espagnol?

Les origines de son enfance restent très incertaines. Aucun des différents textes et manuscrits qui nous sont parvenus de lui n'ont été rédigés en Italien. Au lieu de cela, et en dehors du latin, l'explorateur écrivait en portugais, en valencien ou même en galicien, rapporte le Courrier International. La figure historique fétiche des italo-américains serait-elle espagnole ?

Le tombeau de Christophe Colomb, à l'intérieur de la cathédrale de Séville.
Le tombeau de Christophe Colomb, à l'intérieur de la cathédrale de Séville.commons wikimedia

Conservée dans la cathédrale de Séville avec les vestiges de son frère et de son fils, la dépouille de Christophe Colomb devrait faire dans les prochains mois les frais de nouvelles analyses génétiques.

Ou un juif séfarade converti?

En dehors de quelques propositions exotiques qui évoquent la piste d'une origine croate ou polonaise, une des hypothèses les plus étoffées propose de voir en Colomb le descendant d'une famille de juifs séfarades génois convertis et installés à Valence.

Une origine pour le moins embarrassante à l'époque pour celui qui a été l'ambassadeur des catholiques dans le Nouveau Monde, et qui pourrait expliquer le flou artistique des archives. Le résultat des recherches menées par l'Université de Grenade est attendu pour octobre. (ga)

Plus d'articles en lien avec l'histoire

6 figures suisses qui ont influé sur votre vie et sont décédées en 2021

Link zum Artikel

Cet embryon de dinosaure tout juste découvert est un peu flippant, non?

Link zum Artikel

Six choses à savoir sur Joséphine Baker pour briller en société

Link zum Artikel

15 images qui montrent que le Moyen-Age était une période perverse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La guerre en Ukraine pousse la Hongrie à instaurer l'état d'urgence
Après un premier «état d'urgence» décrété pour faire face au Covid-19, le premier ministre hongrois en a instauré un second dans la foulée. Cette fois-ci, il s'agit de «faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine». Une ONG dénonce déjà la porte ouverte aux abus de pouvoir.

L'état d'urgence instauré pendant la pandémie devait expirer mardi prochain, mais le premier ministre Viktor Orban en a décidé autrement.

L’article