DE | FR

En France, les homosexuels pourront donner leur sang sans conditions

Image: KEYSTONE
Les hommes homosexuels pouvaient déjà donner leur sang, du moins en théorie: cette possibilité restait soumise jusqu'ici à une période d'abstinence sexuelle, qui ne se sera plus nécessaire.
11.01.2022, 21:2112.01.2022, 06:11

A partir du 16 mars, il n'y aura «plus aucune référence à l'orientation sexuelle», dans les questionnaires préalables au don du sang. C'est ce qu'a déclaré mardi Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Le don du sang sera donc accessible à tous sur la base des mêmes critères, pour les homosexuels comme pour les hétérosexuels, a indiqué le ministère.

Depuis juillet 2016, les hommes homosexuels peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983, en raison des risques de transmission du sida.

Période d'abstinence sexuelle

Mais cette possibilité restait soumise jusqu'ici à une période d'abstinence sexuelle (d'abord fixée à un an, avant d'être ramenée en 2019 à quatre mois), qui devait être déclarée lors de l'entretien préalable.

Avant la France, de nombreux pays, comme l'Espagne, l'Italie, Israël et récemment l'Angleterre, ont déjà fait évoluer dans ce sens leurs accès au don du sang. En Suisse, le don du sang leur est aussi autorisé depuis 2017, mais avec un délai d'abstinence. (ats)

200 personnes posent nues près de la mer Morte

1 / 11
200 personnes posent nues près de la mer Morte
source: sda / abir sultan
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et voici d'autres articles sur la santé, par ici!

Vous n'avez toujours pas eu le Covid? Arrêtez de vous prendre pour un «élu»

Link zum Artikel

«Chemsex»: les dessous de l'alliance du sexe et des amphétamines

Link zum Artikel

Faire du sport après une cuite oui, mais pas n'importe comment

Link zum Artikel

Se soigner du Covid en avalant une pilule? 4 questions sur le Paxlovid

Link zum Artikel
Le mystère est définitivement levé sur la mort de Gabby Petito
Le petit ami de la jeune voyageuse américaine assassinée Gabby Petito a avoué être l'auteur du meurtre dans un carnet avant de se suicider, a annoncé vendredi la police fédérale.

Une sinistre conclusion au drame qui a tenu en haleine les Etats-Unis pendant plusieurs mois: le petit ami de la jeune voyageuse américaine Gabby Petito, retrouvée assassinée en septembre dernier, a avoué être l'auteur du meurtre. Il a confié son crime dans un carnet avant de se donner la mort.

L’article