DE | FR

Covid-19: quatre points pour mieux comprendre ce qui se passe en Inde

epa09154510 Relatives and municipal workers wearing personal protective equipment (PPE) perform the last rites for COVID-19 victims during their funeral at a cremation ground in Virar West, on the outskirts of Mumbai, India, 23 April 2021. India recorded a massive surge of 332,730 fresh Covid-19 cases and 2,263 deaths, the highest single-day spike amid a second wave of the pandemic that is stressing health sector in the country as well as burial and cremation facilities. EPA/DIVYAKANT SOLANKI ATTENTION: This Image is part of a PHOTO SET

Des employés municipaux pratiquent les derniers rites pour les victimes du Covid-19. Image: EPA

Pénurie de lits et d'oxygène, nouveau variant, hausse record des cas: depuis quelques jours, l'Inde vit une situation dramatique.



Samedi, les autorités indiennes ont recensé 2624 décès en 24 heures, un chiffre record. Deux jours plus tôt, le pays enregistrait le plus grand nombre de nouveaux cas jamais recensés en une seule journée: 330 000. La deuxième vague de la pandémie frappe l'Inde de plein fouet. On fait le point.

Hausse exponentielle du nombre des cas

Depuis le début de la deuxième vague, les infections ont explosé en très peu de temps. En l'espace d'une dizaine des jours, la moyenne quotidienne des cas détectés est passée de 22 000 à 89 800, écrit la BBC.

Comment expliquer cette hausse? La réouverture de la plupart des lieux publics et les rassemblements électoraux et religieux y sont pour beaucoup. Des dizaines de millions de personnes ont récemment participé à une énorme fête traditionnelle, la Kumbh Mela. En on parlait ici:

Nouveau variant

Pour compliquer les choses, un nouveau variant a été détecté fin mars dans plusieurs états indiens. Selon les experts, il peut se propager plus facilement que les formes précédentes du virus. Sa double mutation améliore la capacité de liaison du virus et le rend plus infectieux.

Par contre, les recherches préliminaires n'ont pas montré que ce variant serait plus dangereux.

Manque de lits

L'explosion du nombre des cas a écrasé le système sanitaire indien, qui souffre d'une pénurie chronique de lits. Certains patients ne sont pas soignés pendant des heures, d'autres meurent sans avoir reçu de traitement.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des hôpitaux surpeuplés, où des patients sont alignés sur des brancards à l'extérieur, en attente de traitement, rapporte le Guardian.

Pénurie d'oxygène

Autre conséquence de la hausse des cas: les hôpitaux sont en train d'épuiser leurs réserves d'oxygène, vital pour les patients qui souffrent de détresse respiratoire.

Workers load oxygen cylinders at a charging station on the outskirts of Prayagraj, India, Friday, April 23, 2021. India put oxygen tankers on special express trains as major hospitals in New Delhi on Friday begged on social media for more supplies to save COVID-19 patients who are struggling to breathe. India's underfunded health system is tattering as the world's worst coronavirus surge wears out the nation, which set another global record in daily infections for a second straight day with 332,730. (AP Photo/Rajesh Kumar Singh)

Image: AP

Le problème est que ce gaz n'est pas produit dans les hôpitaux, explique Reuters. Les sites de productions sont éloignés et, à cause de sa nature dangereuse, cette substance est difficile à transporter. Pour ces raisons, l'oxygène n'atteint pas les lits d'hôpitaux à temps.

Jeudi, 22 patients atteints du coronavirus sont morts en raison d'une coupure d'alimentation en oxygène de ventilateurs pendant une demi-heure. Le lendemain, treize autres sont décédés vendredi dans l'incendie d'un hôpital de la banlieue de Bombay.

La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid

1 / 16
La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid
source: sda / idrees mohammed
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Pour en savoir plus sur l'actualité Covid-19

La Suisse doit changer d'air pour lutter contre le Covid

Link zum Artikel

«Que pensez-vous des jeunes qui grognent contre les restrictions Covid?»

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Le nouveau trend en France: envoyer des culottes à Jean Castex

Les magasins de lingerie français sont outrés. Considérés comme des commerces non-essentiels, ils ont dû baisser le rideau. Leur réponse est (attention, jeu de mots)... culottée.

En France, quand on n'est pas content, on sait le faire savoir avec panache: prise de la Bastille, décapitation du roi Louis je-sais-plus-combien, envoi de petites culottes à Jean Castex... Oui, désormais, on se bat à coups d'élastique de strings dans la tronche. «Bonjour Monsieur le Premier ministre, je vous amène le courrier du jour. Voici 337 colis de lingerie, bonne journée Monsieur Castex!».

La France vit en ce moment son troisième confinement, durant lequel le ministre a imposé une …

Lire l’article
Link zum Artikel