DE | FR

Enquête après la mort d'une employée de l'ambassade de Suisse à Téhéran

Image: Shutterstock
Une employée de l'ambassade de Suisse à Téhéran est décédée, mardi, dans la capitale iranienne. Selon l'agence Reuters, elle serait tombée de la fenêtre de l'immeuble où elle habitait. La police a ouvert une enquête.
04.05.2021, 14:3504.05.2021, 15:17

La chute mortelle d'une employée diplomatique, ayant le rôle de première secrétaire au sein de l'ambassade suisse, provoque des interrogations à Téhéran, la capitale de l'Iran. La police a ouvert une enquête, car aucune hypothèse n'est exclue, y compris un homicide, un suicide ou un accident. Elle est tombée de la fenêtre de l'immeuble dans lequel elle vivait.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé la mort de cette femme, de nationalité suisse, parlant d'un «décès tragique». Il a refusé de donner plus d'informations, pour des raisons de protection de la personnalité et de la sphère privée.

Selon l'agence Reuters, la victime, âgée d'une cinquantaine d'années, était «une collaboratrice de haut rang» de l'ambassade. (ats)

Développement suit.

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le projet de rénovation de l'arène du Colisée

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Russie n'envoie plus de gaz en Finlande, quid de la Suisse?
Moscou met à mal la Finlande. La raison? Le pays nordique a refusé de payer le fournisseur russe Gazprom en roubles. Et pire encore, il a osé demander son adhésion à l'Otan. La Suisse risque-t-elle la même sentence?

Gazprom a «complètement arrêté ses livraisons de gaz» à la Finlande, dévoile le géant russe dans un communiqué. L'échéance du 20 mai est arrivée et le pays nordique n'avait toujours pas payé en roubles (monnaie russe), si bien que la sanction est tombée.

L’article