DE | FR

Enquête après la mort d'une employée de l'ambassade de Suisse à Téhéran

ambassade Suisse Teheran Iran chute mort enquête

Image: Shutterstock

Une employée de l'ambassade de Suisse à Téhéran est décédée, mardi, dans la capitale iranienne. Selon l'agence Reuters, elle serait tombée de la fenêtre de l'immeuble où elle habitait. La police a ouvert une enquête.



La chute mortelle d'une employée diplomatique, ayant le rôle de première secrétaire au sein de l'ambassade suisse, provoque des interrogations à Téhéran, la capitale de l'Iran. La police a ouvert une enquête, car aucune hypothèse n'est exclue, y compris un homicide, un suicide ou un accident. Elle est tombée de la fenêtre de l'immeuble dans lequel elle vivait.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a confirmé la mort de cette femme, de nationalité suisse, parlant d'un «décès tragique». Il a refusé de donner plus d'informations, pour des raisons de protection de la personnalité et de la sphère privée.

Selon l'agence Reuters, la victime, âgée d'une cinquantaine d'années, était «une collaboratrice de haut rang» de l'ambassade. (ats)

Développement suit.

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Le projet de rénovation de l'arène du Colisée

Plus d'articles «Actu»

Marchand défend les primes élevées: «Nous avons économisé 100 millions»

Link zum Artikel

Biden publie sa déclaration fiscale et il a gagné moins que Kamala Harris

Link zum Artikel

Un cyclone en Inde fait 24 victimes et 96 disparus

Link zum Artikel

La fusillade ou la chaise pour les condamnés à mort en Caroline du Sud

Link zum Artikel

Cinq mois de prison pour Doc Gyneco, suite à des violences conjugales

L'artiste français Doc Gyneco a été condamné mardi à Paris à cinq mois d'emprisonnement avec sursis et à 2000 euros d'amende pour violences conjugales envers son épouse.

Agé de 47 ans, le chanteur français Doc Gyneco, Bruno Beausire de son vrai nom, a reconnu avoir donné quatre gifles violentes et insulté son épouse et compagne depuis 25 ans, avec laquelle il a eu trois enfants. Le tribunal le condamne à cinq mois d'emprisonnement, accompagnés d'un sursis de trois ans, ainsi qu'une amende de 2000 euros (2190 francs).

Pendant la durée du sursis, l'artiste devra respecter plusieurs obligations:

Les services de police avaient été alertés par une passante ayant …

Lire l’article
Link zum Artikel