DE | FR

En Iran, on ne badine pas avec les pop stars et le porno

This photo provided by AZ Films shows California based Iranian pop singer Sasy with American adult film actress Alexis Texas in the music video for

Des filles qui dansent en robes moulantes et en kimonos ne sont pas au goût des Gardiens de la révolution iranienne. Image: sda

Les autorités iraniennes ont arrêté plusieurs producteurs de musique liés à un chanteur pop iranien basé en Californie. Ces arrestations entre dans le cadre des derniers efforts de Téhéran pour mettre un terme à ce qu'il considère un «comportement occidental décadent».



C'est l'histoire d'un chanteur pop roi de la provoc, d'une actrice porno et d'un pays qui n'aime pas trop les filles dénudées. Jeudi, des producteurs de musiques ont été arrêtés en Iran à cause du nouveau clip du chanteur iranien «Sasy». Intitulé «Tehran Tokyo», le clip met en scène Alexis Texas, star américaine du porno, qui se trémousse dans des robes moulantes.

La fameuse vidéo «Tehran Tokyo» de Sasy

abspielen

Vidéo: YouTube/Radio Javan

Les forces de sécurité iraniennes ont arrêté deux producteurs qui travaillaient sur le clip de cette chanson, dans la ville de Shiraz. Ils sont désormais poursuivis par un tribunal pénal de Téhéran.

Sasan Heidari Yafteh, aka «Sasy», quant à lui, est résident permanent des États-Unis et vit en exil depuis qu'il a quitté sa carrière de rappeur underground à succès en Iran en 2009. Depuis la diffusion de la vidéo, l'Iran a promis de «poursuivre son cas auprès des autorités juridiques internationales».

Un système de surveillance sur la plupart des aspects de la société iranienne

Depuis la révolution islamique de 1979, l'Iran a instauré un système de surveillance qui perdure aujourd'hui. Les Gardiens de la révolution ont étendu leur influence à la plupart des aspects de la société iranienne, avec des lois interdisant notamment aux femmes de danser en public ou d'apparaître à l'extérieur sans le hijab.

Ce n'est pas la première fois que de la musique est censurée en Iran, jugée obscène. En 2014, par exemple, de jeunes iraniens ont été arrêtés car ils dansaient sur le tube «Happy» de Pharrell Williams.

Le gouvernement iranien a longtemps bloqué l'accès à divers sites web et plateformes de médias sociaux, de YouTube et Facebook à Twitter et Telegram. Ceci dit, tout comme en Chine, les habitants du pays parviennent toujours à contourner le problème, en accédant aux médias sociaux par le biais de VPN.

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Trop fortes, les joueuses trans font peur au rugby

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le shaker

Tariq fait du (i)slam, Macron agace avec du «nudge»

Vous avez passé la journée en pensant qu'on était mercredi? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un huluberlu à l'apéro.

Bon, c'est vrai que démarrer le Shaker par une espèce de conclusion, c'est pas terrible. Mais tout est de la faute de l'OFSP qui a semble-t-il oublié de nous dire un truc hier lors de l'épisode 1012 des conférences de presse Covid-19. C'est à propos de Pâques, attendez, je mets le haut-parleur 🔊

Il est donc possible qu'il soit probable que l'Office fédéral de la santé publique ait voulu nous avertir aujourd'hui que ça sent particulièrement mauvais pour la suite.

On peut enfin expliquer pourquoi …

Lire l’article
Link zum Artikel