DE | FR

En Iran, on ne badine pas avec les pop stars et le porno

Des filles qui dansent en robes moulantes et en kimonos ne sont pas au goût des Gardiens de la révolution iranienne.
Des filles qui dansent en robes moulantes et en kimonos ne sont pas au goût des Gardiens de la révolution iranienne.Image: sda
Les autorités iraniennes ont arrêté plusieurs producteurs de musique liés à un chanteur pop iranien basé en Californie. Ces arrestations entre dans le cadre des derniers efforts de Téhéran pour mettre un terme à ce qu'il considère un «comportement occidental décadent».
12.03.2021, 04:32

C'est l'histoire d'un chanteur pop roi de la provoc, d'une actrice porno et d'un pays qui n'aime pas trop les filles dénudées. Jeudi, des producteurs de musiques ont été arrêtés en Iran à cause du nouveau clip du chanteur iranien «Sasy». Intitulé «Tehran Tokyo», le clip met en scène Alexis Texas, star américaine du porno, qui se trémousse dans des robes moulantes.

La fameuse vidéo «Tehran Tokyo» de Sasy

Les forces de sécurité iraniennes ont arrêté deux producteurs qui travaillaient sur le clip de cette chanson, dans la ville de Shiraz. Ils sont désormais poursuivis par un tribunal pénal de Téhéran.

Sasan Heidari Yafteh, aka «Sasy», quant à lui, est résident permanent des États-Unis et vit en exil depuis qu'il a quitté sa carrière de rappeur underground à succès en Iran en 2009. Depuis la diffusion de la vidéo, l'Iran a promis de «poursuivre son cas auprès des autorités juridiques internationales».

Un système de surveillance sur la plupart des aspects de la société iranienne

Depuis la révolution islamique de 1979, l'Iran a instauré un système de surveillance qui perdure aujourd'hui. Les Gardiens de la révolution ont étendu leur influence à la plupart des aspects de la société iranienne, avec des lois interdisant notamment aux femmes de danser en public ou d'apparaître à l'extérieur sans le hijab.

Ce n'est pas la première fois que de la musique est censurée en Iran, jugée obscène. En 2014, par exemple, de jeunes iraniens ont été arrêtés car ils dansaient sur le tube «Happy» de Pharrell Williams.

Le gouvernement iranien a longtemps bloqué l'accès à divers sites web et plateformes de médias sociaux, de YouTube et Facebook à Twitter et Telegram. Ceci dit, tout comme en Chine, les habitants du pays parviennent toujours à contourner le problème, en accédant aux médias sociaux par le biais de VPN.

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Avec l'aciérie d'Azovstal, la Russie vient de remporter une victoire symbolique
La bataille pour l'aciérie Asovstal de Marioupol s'est définitivement achevée lundi soir. Avec l'évacuation de quelque 264 soldats ukrainiens qui y étaient retranchés, la Russie vient d'emporter une importante victoire.

C'est tard dans la soirée de lundi que Marioupol est définitivement passée aux mains des russes, avec l'évacuation des soldats qui y avaient trouvé refuge. Parmi elles figurent 53 blessés, selon l'annonce de l'état-major ukrainien sur Facebook.

L’article