International
Israël

Le Hezbollah libanais tire sur des positions israéliennes

Le Hezbollah libanais tire sur des positions israéliennes

Des tirs d'«obus d'artillerie et des missiles guidés» ont été réalisés dans un secteur contesté à la frontière entre les deux pays.
08.10.2023, 11:5208.10.2023, 16:40
Plus de «International»

Le Hezbollah a annoncé, dimanche, avoir tiré des «obus d'artillerie et des missiles guidés» sur des positions israéliennes dans un secteur contesté à la frontière entre le Liban et Israël, en solidarité avec le Hamas palestinien qui a lancé une offensive contre Israël.

«La Résistance islamique (...) a attaqué trois positions de l'ennemi sioniste dans (le secteur) des Fermes de Chebaa occupé, à l'aide d'un grand nombre d'obus d'artillerie et de missiles guidés», a annoncé un communiqué du Hezbollah libanais.

En solidarité avec le peuple palestinien

La formation pro-iranienne dit avoir effectué ces tirs «en solidarité avec la résistance et le peuple palestiniens», alors que le Hamas a lancé samedi une offensive sans précédent contre Israël à partir de la bande de Gaza.

L'armée israélienne a pour sa part annoncé avoir frappé à l'aide d'un drone une «infrastructure terroriste du Hezbollah» dans la zone frontalière.

Des habitants de la localité frontalière de Marjayoun, dans le sud du Liban, ont affirmé avoir entendu une dizaine de tirs de roquettes en direction des positions israéliennes tôt dimanche matin. Un photographe de l'AFP a constaté que le secteur était survolé par des drones de surveillance israéliens.

Deux autres tirs ont été effectués à partir du Liban en milieu de matinée, suivis par de nouveaux bombardements israéliens, a indiqué l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Le porte-parole de l'armée israélienne, Richard Hecht a prévenu:

«Nous recommandons au Hezbollah de ne pas intervenir. S'il le fait, nous sommes prêts»

Secteurs disputés à la frontière

Le Hezbollah, bête noire d'Israël, entretient d'étroites relations avec le Hamas qui contrôle la bande de Gaza. En 2006, une guerre dévastatrice l'avait opposé à Israël, faisant plus de 1200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, des militaires pour la plupart.

A la suite du retrait de l'armée israélienne du sud du Liban en 2000 après 22 ans d'occupation, l'ONU a tracé une «Ligne bleue» fixant la frontière entre les deux pays. Plusieurs secteurs situés à la frontière, dont les Fermes de Chebaa, sont disputés entre les deux pays.

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), déployée dans le sud du Liban, a appelé à la retenue dimanche. Elle a déclaré:

«Nous sommes en contact avec les autorités des deux côtés (...) pour contenir la situation et éviter une escalade plus grave»
L'attaque du Hamas contre Israël, en images
1 / 12
L'attaque du Hamas contre Israël, en images
Des habitants de la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, évacués par la police.
source: ap / tsafrir abayov
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine a passé un accord «stratégique» avec Kim Jong-un
Le président russe est en Corée du Nord pour la première fois depuis un quart de siècle. La Corée du Nord et la Russie ont signé mercredi un «partenariat stratégique global». Cela pourrait avoir des conséquences sur la guerre en Ukraine.

Quelques jours seulement après la conférence de paix sur l'Ukraine au Bürgenstock, à laquelle Vladimir Poutine n'a ni été invité ni souhaité participer, le président russe organise son propre sommet. Dans un cadre plus restreint cependant: le chef du Kremlin rend visite à Kim Jong-un en Corée du Nord.

L’article