International
Italie

En Italie. une statue jugée «trop sexy» fait polémique

La statue, entourée de présence exclusivement masculine, a provoqué un tollé en Italie.
La statue, entourée de présence exclusivement masculine, a provoqué un tollé en Italie. dr

Une statue jugée «trop sexy» fait polémique en Italie

La sculpture de la glaneuse de Sapri, inaugurée samedi par l'ancien Premier ministre Giuseppe Conte, est accusée d'être sexiste. La polémique est lancée en Italie.
29.09.2021, 12:2330.09.2021, 10:57
Plus de «International»

La statue en bronze, d'une femme vêtue d'une robe transparente et extrêmement moulante, a été dévoilée samedi lors d'une cérémonie en présence de l'ancien Premier ministre italien Giuseppe Conte. Mais l'hommage à La Glaneuse de Sapri, l'équivalent de la Marianne en France, est mal passé auprès d'une partie de l'opinion publique du pays.

Image

Ainsi, Laura Boldrini, députée du parti démocrate de centre-gauche, a déclaré que la statue était une «offense aux femmes et à l'histoire qu'elle devrait célébrer». Et a déclaré sur Twitter: «Mais comment même les institutions peuvent-elles accepter la représentation d'une femme comme un corps sexualisé?»

Mais cela ne s'arrête pas là. Un groupe de femmes politiques de l'unité du parti démocrate à Palerme a été jusqu'à demander la démolition de la statue. Dans un communiqué, elles s'insurgent:

«Une fois de plus, nous devons subir l'humiliation de nous voir représentées sous la forme d'un corps sexualisé, dépourvu d'âme et sans aucun lien avec les enjeux sociaux et politiques de l'histoire»

L'auteur de l'œuvre, Emanuele Stifano, a confié qu'il était bouleversé de lire de tels propos. Il en a aussi profité pour défendre sa sculpture. Sur Facebook, il a écrit que s'il n'en avait tenu qu'à lui, la statue aurait été «complètement nue … simplement parce que je suis un amoureux du corps humain». Il a aussi expliqué qu'il était «inutile» d'essayer d'expliquer les œuvres d'art à ceux «qui ne veulent voir que la dépravation». (hkr)

En Suisse aussi, les statues font polémique👇

De la mini-jupe à la burqa - les femmes en Afghanistan
1 / 13
De la mini-jupe à la burqa - les femmes en Afghanistan
Des étudiantes en mini-jupes se promènent à Kaboul, 1972. Elles osent le faire en dépit des violentes critiques de la majorité des Afghans, encore attachés aux traditions.
source: laurence brun /gamma-rapho via getty images
partager sur Facebookpartager sur X
Casser des spaghettis? Cette femme ose le faire devant son mec italien
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Le procès qui effraie Trump a vraiment démarré et on y était
L'ouverture du procès pénal de l'ex-président américain promet quelques semaines d'évènements dramatiques. Notre correspondante à New York vous raconte l'ambiance cinématographique qui s'y trame.

Dans un tribunal, les choses ne se passent pas comme dans les films, avertissait le juge Juan Merchan, aux douze jurés du procès pénal de l'ex-président Donald Trump. C'est peut-être vrai en ce qui concerne certaines règles et normes – pourtant, on a rarement vu un procès aussi digne d'un scénario cinématographique.

L’article