DE | FR

Chute de téléphérique à Stresa: le drame n'était qu'une question de temps

Rescuers work by the wreckage of a cable car after it collapsed near the summit of the Stresa-Mottarone line in the Piedmont region, northern Italy, Sunday, May 23, 2021. A mountaintop cable car plunged to the ground in northern Italy on Sunday, killing at least nine people and sending at least three more to the hospital, authorities said. (Soccorso Alpino e Speleologico Piemontese via AP)

En cas de rupture du câble, le système de freinage d’urgence devrait s’enclencher, ce qui n’a pas été le cas. Image: sda

Depuis près d'un mois, la cabine du téléphérique de Mottarone était «une roulette russe» pour les passagers.



Au fur et à mesure que l’enquête avance dans le terrible accident de téléphérique à Stresa, au plus des éléments viennent mettre en lumière une cause non-accidentelle.

Trois personnes ont été arrêtées: le dirigeant de la société Ferrovie del Mottarone, le directeur du téléphérique et son chef opérationnel. Elles sont soupçonnées d'avoir volontairement désactivé le système de freinage d'urgence, qui rencontrait des problèmes.

Des raisons économiques

La procureure de Verbania, citée par le journal italien La Repubblica a indiqué que «c'était un choix conscient dicté par des raisons économiques. Le téléphérique aurait dû rester à l'arrêt».

Le système de freinage d’urgence de l'une des deux cabines s'était bloqué à plusieurs reprises, l'empêchant d'avancer. Le système a donc été désactivé avant le grand week-end de la Pentecôte. Les trois responsables incriminés ont estimé que «la rupture d'un câble était impossible».

Système de freinage trafiqué

L'enquête a permis de démontrer que le système de freinage d'urgence de la cabine tombée dans le vide avait été trafiqué. La «fourchette», à savoir le dispositif permettant de désactiver le frein, avait été activée. Les trois hommes ont reconnu les faits.

Depuis la réouverture du téléphérique le 26 avril, l'une des deux cabines se bloquait régulièrement en raison d'une série d'anomalies qui déclenchaient le système de sécurité, qui a donc été désactivé.

Conscients du problème, mais les yeux fermés

«Pour remédier au problème, le gestionnaire et les responsables du téléphérique ont décidé de désactiver le dispositif de freinage sur la cabine... Et donc lorsque le câble s'est rompu, le système d'urgence n'a pas pu fonctionner», précise la procureure dans La Repubblica. Les responsables étaient convaincus que jamais un câble n’aurait pu rompre.

L'unique survivant «s'est réveillé» à l’hôpital

L’unique survivant, un enfant de cinq ans dont les parents, le frère et deux arrière-grands-parents sont morts dans l’accident, souffre d’un traumatisme crânien et de fractures des jambes. «Il se réveille progressivement et il n’est plus intubé», a annoncé mercredi matin le directeur de l’hôpital de Turin où il est soigné, Giovanni La Valle, repris par Euronews. (ga)

La chute d'une cabine à Stresa

1 / 9
La chute d'une cabine à Stresa
source: sda
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Drame de Stresa: la justice examine des vidéos tournées par un Suisse

Michael Meier, un Suisse qui a travaillé pendant des années dans le secteur des téléphériques, a fourni des images à la justice italienne. Ces nouvelles pièces pourraient être décisives dans l'avancée de l'enquête sur le drame qui a fait 14 morts à Stresa.

Le parquet qui enquête sur le tragique accident d'un téléphérique dans la région du Piémont, en Italie, a examiné mercredi des vidéos, tournées entre 2014 et 2018. Celles-ci pourraient documenter la présence anormale d'un dispositif désactivant le frein d'urgence.

A lire aussi: L'unique survivant du drame de Stresa sort de réanimation

La chute d'une cabine de téléphérique le dimanche 23 mai, après la rupture d'un câble, a fait 14 morts dont cinq Israéliens et un blessé grave à Stresa, une …

Lire l’article
Link zum Artikel