faible neige-1°
DE | FR
International
Japon

Un puissant séisme secoue la région de Tokyo

Un puissant séisme secoue la région de Tokyo

People wearing protective masks to help curb the spread of the coronavirus walk along a pedestrian crossing Tuesday, Oct. 5, 2021, in Tokyo. (AP Photo/Eugene Hoshiko)
Image: AP
Un séisme de magnitude 6.1 a fait trembler une grande partie des habitations de l'est de Tokyo jeudi soir. Une trentaine de blessés sont à déplorer.
08.10.2021, 07:4508.10.2021, 12:08

Plus de 30 personnes ont été blessées dans un séisme qui a secoué jeudi soir la région de Tokyo. L'agence météorologique japonaise (JMA) a estimé sa magnitude à 6.1. L'institut américain USGS a elle évalué la magnitude à 5.9 sur l'échelle ouverte de Richter.

La secousse, ressentie dans une grande partie de l'est du Japon, a fait trembler les bâtiments et déclenché des alarmes sur les téléphones des habitants, destinées à leur donner le temps de se mettre à l'abri.

L'épicentre du tremblement de terre, survenu à 22h41 (15h41 en Suisse) était situé à 80 km de profondeur dans le département de Chiba, à l'est de Tokyo. L'USGS a estimé sa profondeur à 61 kilomètres.

Vendredi matin, l'agence pour la gestion des catastrophes et des incendies a donné un bilan de 32 blessés, majoritairement légers. Des incendies ont été signalés dans un bâtiment et deux raffineries, mais ils ont été circonscrits.

Centrales nucléaires vérifiées

La circulation de trains locaux mais aussi de trains à grande vitesse (Shinkansen) a été immédiatement suspendue par précaution. Vendredi matin, des retards étaient encore signalés à la gare de Shinagawa, à Tokyo. Des vérifications ont également lieu dans les centrales nucléaires, aucune anomalie n'ayant été signalée immédiatement.

«S'il vous plaît, prenez des mesures pour protéger votre vie tout en vous tenant au courant des dernières informations»
Fumio Kishida, premier ministre japonais

Le Japon se trouve sur la «ceinture de feu» de l'océan Pacifique, un arc d'intense activité sismique qui s'étend à travers l'Asie du Sud-Est et le bassin du Pacifique. Il a de strictes normes de construction pour que ses bâtiments soient capables de résister à de fortes secousses.

(ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment les Ukrainiens ont caché les corps de torturés
Plus de 400 corps sont enterrés autour de la ville ukrainienne d'Izioum, amenés là par des bénévoles. Ils racontent l'époque de l'occupation russe.

En septembre, les troupes ukrainiennes ont repris le contrôle d'Izioum. La ville de la région de Kharkiv avait alors été utilisée comme base par l'armée russe pendant près de six mois. Il est vite apparu qu'elles laissaient derrière elles la souffrance et la mort. Des fosses communes contenant des centaines de corps ont été découvertes dans les forêts de la ville. Le gouverneur de la région, Oleg Synegubow, avait déjà fait savoir à l'époque que 99% des corps portaient des traces de torture.

L’article