DE | FR
Selon un ancien conseiller de Bill Clinton, un flop du tandem Biden/Harris aux élections de mi-mandat américaines ouvrirait ainsi la voie à une deuxième candidature d'Hillary Clinton aux élections présidentielles de 2024.
Selon un ancien conseiller de Bill Clinton, un flop du tandem Biden/Harris aux élections de mi-mandat américaines ouvrirait ainsi la voie à une deuxième candidature d'Hillary Clinton aux élections présidentielles de 2024.Image: twitter

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Un ex-conseiller de l'ancien président américain Bill Clinton estime qu'il y a de bonnes chances qu'un match retour entre Hillary et Trump ait lieu en 2024. Ah bon?
17.01.2022, 05:0717.01.2022, 06:40

L'Américain Dick Morris, qui conseilla jadis Bill Clinton lorsqu'il était à la Maison-Blanche, a déclaré, dimanche, que si les démocrates perdent le contrôle du Congrès lors des élections de mi-mandat de 2022 (au mois de novembre), toutes les chances du président actuel Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris seront «grillés».

Cela ouvrirait ainsi la voie à une deuxième candidature d'Hillary Clinton aux élections présidentielles américaines. Et son mari deviendrait, par la même occasion, l'architecte-en-chef de sa stratégie de conquête des Etats-Unis.

Elle va pouvoir ressortir ce qu'elle avait déjà préparé, du coup:

Dans une interview récemment accordée à MSNBC, Hillary, ancienne secrétaire d'Etat de l'Administration Obama, a conseillé aux démocrates de prendre le temps de «bien réfléchir» à la manière de remporter les prochaines élections:

«Pas seulement dans les districts "bleu profond" où un démocrate et un démocrate libéral, ou un soi-disant démocrate progressiste, va gagner»

Dans ce même entretien, celle qui s'est inclinée face à Donald Trump en 2016 s'est également attaquée aux difficultés de l'administration Biden à faire passer des lois dans un Congrès contrôlé par les démocrates.

Et la semaine dernière, le toujours très bien informé Politico a rapporté que Hillary et son mari voyaient une occasion de revenir au premier plan grâce la querelle entre les Américains modérés et les progressistes. Surtout concernant le programme législatif de Biden, qui a fait échouer le plan de dépenses sociales «Build Back Better» et les réformes électorales.

Comme le rapporte le New York Post, quoi qu'il en soit, Donald Trump n'a pas encore annoncé s'il avait oui ou non l'intention de se représenter en 2024, mais il devance régulièrement les autres candidats républicains potentiels dans les sondages.

Un peu de légèreté avec The Bureau: épisode 1 - Veganuary

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Australie: Anthony Albanese veut «vraiment changer le pays»
Le travailliste Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie, a promis de réparer l'image de son pays, largement considéré à l'étranger comme à la traîne de la lutte contre le changement climatique.

«Je veux vraiment changer le pays», a déclaré dimanche Monsieur Albanese, qui doit prendre ses fonctions lundi et s'envoler peu après pour Tokyo. Il participera mardi au sommet du Quad (Etats-Unis, Japon, Inde, Australie) et rencontrera séparément ses homologues indien Narendra Modi et japonais Fumio Kishida, ainsi que le président américain Joe Biden.

L’article