International
Joe Biden

Biden doit mobiliser l'électorat afro-américain face à Trump

Biden pourrait perdre une grande partie de l'électorat afro-américain

Derrick Johnson, president and CEO of the NAACP, left, greets President Joe Biden at the National Museum of African American History and Culture in Washington, Friday, May 17, 2024. (AP Photo/Susan Wa ...
Joe Biden a rencontré vendredi le dirigeant de la «NAACP», une importante association de lutte contre les discriminations raciales.Keystone
C'est la première fois que le candidat démocrate risque de perdre la mobilisation de la communauté afro-américaine au profit de Donald Trump, alors que celle-ci avait voté massivement pour Joe Biden en 2020.
17.05.2024, 23:22
Plus de «International»

Joe Biden, qui doit absolument mobiliser l'électorat afro-américain s'il veut être réélu, a fustigé vendredi «l'extrémisme» de son rival républicain Donald Trump, dans un discours au Musée national de l'histoire et de la culture afro-américaines à Washington.

«Mon prédécesseur et ses partisans extrémistes s'en prennent à la diversité, à l'équité et à l'inclusion à travers toute l'Amérique. Ils ne veulent pas d'un pays pour tous mais d'un pays pour quelques-uns.»
Joe Biden

Selon un récent sondage New York Times/Siena, Donald Trump pourrait recueillir les voix de 20% des Afro-Américains en novembre, à peu près le double de ce qu'il avait eu en 2020.

Ce serait un record historique pour un candidat républicain et un désaveu pour son adversaire démocrate, qui l'avait battu il y a quatre ans en grande partie grâce à la mobilisation de cette communauté.

«L'histoire des Afro-Américains est l'histoire de l'Amérique. Il y a aujourd'hui tout un groupe de gens qui essaient de réécrire l'Histoire, de l'effacer.»
Joe Biden

Il fait référence aux tentatives de certains élus locaux conservateurs pour retirer des programmes scolaires les mentions du passé esclavagiste et ségrégationniste des Etats-Unis.

«Rien n'est encore acquis»

Le candidat âgé de 81 ans fera campagne samedi en Géorgie (sud-est) auprès d'électeurs afro-américains et prononcera dimanche un discours lors de la remise des diplômes de l'université Morehouse à Atlanta, où étudia le grand meneur de la lutte pour les droits civiques Martin Luther King.

Le même jour, il se rendra dans un commerce tenu par des Afro-Américains à Detroit (Michigan, centre-nord) et s'exprimera lors d'un dîner organisé par la NAACP, une importante association de lutte contre les discriminations raciales.

«Aucune voix n'est acquise d'avance. Nous n'allons pas nous parachuter dans ces communautés (afro-américaines) à la dernière minute», a commenté Trey Baker, l'un des responsables de l'équipe de campagne de Joe Biden.

Les démocrates vantent les nombreuses mesures prises par le président pour améliorer le niveau de vie des Afro-Américains et augmenter la diversité dans le gouvernement et la magistrature fédérale. (sda/ats/afp)

Cette publicité d'Apple pour le nouvel Ipad indigne
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La victoire de l'extrême droite en France fout le bordel sur les réseaux
Jordan Bardella premier ministre? La démission de Macron? Depuis que le Rassemblement national n'a laissé que des miettes à ses adversaires lors des élections européennes, les internautes ne savent plus sur quelle vanne danser. On a fait le tri.

Depuis dimanche soir et le résultat des élections européennes, il faut avouer que nos voisins (qu'on aime bien) nagent dans une mélasse politique assez inédite. Le parti Marine Le Pen rafle tout, Emmanuel Macron casse son dernier jouet avec la dissolution de l'Assemblée nationale et Jordan Bardella pourrait évincer le jeune Attal à Matignon si son parti obtient la majorité les 30 juin et 7 juillet prochain.

L’article