International
Kanye West

Que va faire Kanye West à Moscou?

Le rappeur américain a déjà exprimé son admiration pour Vladimir Poutine par le passé.
Le rappeur américain a déjà exprimé son admiration pour Vladimir Poutine par le passé.

Que va faire Kanye West à Moscou?

Selon les médias russes, Kanye West s'est rendu à Moscou. Le rappeur américain a déjà montré par le passé son admiration pour le dictateur Poutine.
02.07.2024, 06:03
Christoph Cöln / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Kanye West n'est pas seulement un musicien, il est aussi un provocateur dans l'âme. Qu'il diffuse des théories du complot sur l'épidémie de sida ou de crack, qu'il se fasse remarquer par des comparaisons explosives avec l'Holocauste ou qu'il s'illustre par des thèses crues sur l'esclavage, l'Américain a toujours une opinion très pointue.

Il n'est donc pas étonnant que le multimilliardaire de 47 ans se soit désormais rendu à Moscou – bien que les Etats-Unis déconseillent vivement à leurs citoyens de faire de tels voyages.

Cela ne semble pas préoccuper West. Il a déjà exprimé son admiration pour Vladimir Poutine par le passé et ne devrait donc pas craindre d'être arrêté en Russie. Selon les médias, il s'agit d'une visite privée. Néanmoins, les médias d'Etat russes se sont réjouis de l'arrivée de la superstar de la musique. «Kanye West est à Moscou!», a déclaré dimanche l'agence de presse publique Tass, citant la productrice Jana Rudkovskaya.

«C'est une excellente nouvelle, il est au cœur de la capitale»
L'agence de presse publique Tass

De son côté, l'ancienne candidate à la présidence russe Xenia Sobchak a publié sur Telegram une courte vidéo qui montrerait le rappeur en train de contempler la Place Rouge depuis le toit du célèbre centre commercial Gum. Selon Sobchak, West se trouve à Moscou pour fêter le 40e anniversaire de son ami Gosha Rubchinskiy, un créateur de mode russe très en vogue.

Des marques ont mis fin à leur collaboration

Pour la propagande de Poutine, la visite de la star américaine devrait être aussi importante que les nombreux voyages de l'ancienne superstar du basket Dennis Rodman en Corée du Nord pour valoriser le régime de ce pays sur la scène internationale. Alors que le dictateur Kim Jong Un a toujours célébré ces visites comme des affaires d'Etat, on n'a jusqu'à présent pas entendu parler d'une réception de West chez Poutine. Toutefois, des rumeurs avaient déjà circulé en 2022 selon lesquelles le rappeur pourrait rendre hommage à l'autocrate au Kremlin. Mais cela n'a pas encore eu lieu.

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel Moskva, au centre de Moscou, pour tenter d'apercevoir West. C'est le cas d'Alexander, 18 ans, pour qui le rappeur est une «légende».

«Tout le monde attend Kanye West, et tout le monde espère obtenir des selfies ou des autographes»
Alexander, 18 ans

Aux Etats-Unis, West, qui a officiellement changé de nom et s'appelle désormais Ye, est devenu de plus en plus un outsider dans le monde du show-business en raison de ses déclarations antisémites et sa tendance à glorifer Hitler au cours des dernières années.

Le fabricant allemand d'articles de sport Adidas et des entreprises de mode comme Gap et Balenciaga ont mis fin à leur collaboration avec le rappeur en raison de ses opinions controversées.

Le repas d'affaires de Trump et West

Depuis le début de la guerre russe contre l'Ukraine, il n'y a presque pas eu de performances d'artistes occidentaux en Russie. Les informations sur la visite de West en Russie alimentent désormais les rumeurs d'un concert du rappeur américain à Moscou. Le stade Loujniki, qui circule comme lieu de représentation présumé, a toutefois déclaré aux médias d'Etat n'avoir aucune information à ce sujet.

West aurait eu de grands projets d'investissement sur le marché russe avant le début de la guerre. Il aurait ainsi été question d'une rencontre avec Aras Aglarov, l'un des hommes les plus fortunés de Russie. Le milliardaire et magnat de l'immobilier entretient d'excellentes relations avec Poutine et s'est déjà prononcé en faveur d'une présidence à vie du tyran. Le fils d'Aglarov, Emin, compte parmi les musiciens les plus connus du pays.

Une telle amitié serait pratique pour West: avec Aglarov, il a pour ami un homme qui entretient également un contact intense avec Donald Trump – comme West lui-même. Le rappeur fait partie des admirateurs de Trump, il est déjà apparu plusieurs fois avec une casquette Maga («Make America Great Again») et a également rencontré l'ex-président dans sa Trump Tower pour un repas d'affaires.

«Ye est tout simplement incontrôlable»

Trump et l'homme d'affaires russo-azerbaïdjanais Aglarov ont quant à eux échangé leurs points de vue lors de la remise du prix de beauté «Miss Univers» à Las Vegas. Un avocat spécialisé dans le contournement des sanctions américaines contre les hommes d'affaires russes aurait également participé à cette rencontre, selon le portail The Insider.

Il n'existe jusqu'à présent aucune preuve que West serve d'intermédiaire entre le camp Trump et le régime de Poutine. Le voyage à Moscou donne toutefois lieu à des spéculations. Ce qui est clair, c'est que la visite de West valorise également le régime de Poutine au niveau international. Un précédent, et un exemple qui pourrait être suivi par d'autres artistes occidentaux. Mais comme l'a dit un jour un confident au magazine musical Rolling Stone: «Ye est Ye, il est tout simplement incontrôlable».

«Etre fan de Taylor Swift et Kanye West, c'est pas ok»

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Pourquoi l'attentat pourrait rendre Trump «encore plus imprévisible»
S'il a réchappé au pire, le candidat républicain risque un stress post-traumatique. En Suisse aussi, des hommes et des femmes politiques ont survécu à une fusillade: l'attentat de Zoug de 2001. Plusieurs d'entre eux nous racontent comment ils y ont fait face.

Donald Trump est passé à deux ou trois centimètres de la mort. Une expérience traumatisante pour l'ancien président américain. «La probabilité qu'il souffre ensuite d'un trouble de stress post-traumatique est d'environ 20%», explique Andreas Maercker, directeur du département «Psychothérapie générale et points forts Trauma» à l'université de Zurich.

L’article