DE | FR

L'ex-magnat Carlos Ghosn entendu au Liban par la justice française

Carlos Ghosn est toujours réfugié au Liban depuis son évasion spectaculaire du Japon en 2019.
Carlos Ghosn est toujours réfugié au Liban depuis son évasion spectaculaire du Japon en 2019.Image: sda
L'audition a été menée dans le cadre des enquêtes qui le visent à Nanterre et Paris, notamment pour abus de biens sociaux.
01.06.2021, 02:1101.06.2021, 06:20

Des magistrats français en déplacement spécial au Liban ont entendu, lundi, l'ancien patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn.

Au menu des séances d'interrogatoires prévues jusqu'à vendredi:

  1. Deux fêtes au château de Versailles, dont une que la justice soupçonne d'avoir été organisée en l'honneur des 60 ans du patron déchu, des flux financiers avec un distributeur commercial à Oman.
  2. Et, des prestations de conseil quand Carlos Ghosn était directeur de Renault-Nissan
«C'est une occasion que Carlos Ghosn attendait depuis longtemps, montrant que les accusations portées contre lui sont sans fondement»
Un des avocats de Carlos Ghosn

Fuite rocambolesque

Agé de 67 ans et visé par un mandat d'arrêt d'Interpol, l'ancien homme d'affaires qui détient les nationalités libanaise, française et brésilienne avait fait la une des médias en décembre 2019. Il s’était échappé du Japon, par avion, caché dans une malle.

Bénéfice personnel

La justice française soupçonne Carlos Ghosn d'avoir tiré un bénéfice personnel d'une convention de mécénat entre Renault et l'établissement qui gère le château de Versailles, en y organisant deux soirées.

Des millions d'euros suspects

Les enquêteurs se penchent aussi sur plusieurs millions d'euros de paiements considérés suspects. Ils proviennent de transferts entre RNBV, filiale néerlandaise incarnant l'alliance Renault-Nissan, et du distributeur du constructeur automobile français à Oman, Suhail Bahwan Automobiles (SBA).

Nouvelle plainte

Dernier rebondissement: une nouvelle plainte, déposée le 18 mai. Une actionnaire de Renault accuse Carlos Ghosn d'avoir fait verser par le groupe automobile des «sommes conséquentes» à RNBV à «l'insu des actionnaires». (ats/ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sécheresse: les habitants de Colmar peuvent arroser partout, sauf chez eux
La ville jouit depuis l'an dernier du label «Fleur d'Or», une distinction récompensant moins d'une dizaine de communes en France, pour la grande qualité de leur fleurissement.

Face aux interdictions d'arrosage, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux «fonds de carafe», pour «répondre à l'absurdité administrative».

L’article