DE | FR

«Unborn Lives Matter»: les pro-vie manifestent en Croatie

Image: sda
Alors que les partisans du droit à l'avortement s'inquiètent d'un possible durcissement de la loi, des milliers de manifestants du mouvement pro-vie ont défilé samedi dans la rue en Croatie.
29.05.2021, 15:4030.05.2021, 09:38

A Zagreb, les manifestants ont agité des drapeaux croates et chanté des chants patriotiques, en défilant derrière des banderoles telles que «Unborn Lives Matter, Too» (la vie des bébés avant la naissance compte aussi) en référence au slogan Black Lives Matter.

La contre-manif
La contre-manifImage: sda

Des groupes de gauche et féministes ont exprimé leur opposition à cette manifestation en se tenant debout sur le trottoir, vêtus de tabliers semblant tachés de sang et portant des cintres en allusion aux avortements illégaux.

Loi communiste

L'avortement est légal jusqu'à la dixième semaine de grossesse en Croatie, en vertu d'une loi qui remonte à 1978, quand le pays faisait partie de la Yougoslavie communiste. La loi autorise les médecins à refuser de pratiquer l'avortement, et, selon des statistiques officielles, 60% d'entre eux exercent ce droit.

La Cour constitutionnelle en 2017 avait ordonné au Parlement de préparer une nouvelle législation sur l'avortement, estimant que la loi en vigueur était dépassée, alimentant la crainte de restrictions chez les partisans du droit à l'avortement. La question du droit à l'avortement divise la société de la Croatie, dont les 4,2 millions d'habitants sont à 90% catholiques. (ats)

Minneapolis commémore George Floyd

1 / 6
Minneapolis commémore George Floyd
source: sda / craig lassig
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Condamné, le patron de Samsung obtient une grâce présidentielle
A Séoul, le ministre de la Justice a déclaré que le dirigeant sera réintégré afin qu'il puisse contribuer à surmonter la crise économique.

L'héritier et le patron de facto du groupe Samsung, condamné pour corruption et détournement de fonds en janvier, a bénéficié vendredi d'une grâce présidentielle.

L’article