International
Médicament

Crise des opiacés: 4 sociétés vont payer 26 milliards

Crise des opiacés: 4 sociétés américaines vont payer 26 milliards

Ces milliards de dollars mettront fin à près de 4000 actions en justice intentées par des dizaines d'Etats américains et collectivités locales. Il s'agit d'un accord à l'amiable «historique».
21.07.2021, 20:4922.07.2021, 21:06
Plus de «International»
Image
Image: Shutterstock

Accusés d'avoir alimenté la crise des opiacés qui ravage les Etats-Unis, le laboratoire Johnson & Johnson et trois gros distributeurs américains de médicaments ont accepté de payer 26 milliards de dollars. Ils veulent ainsi solder des milliers de litiges.

Mettre fin à 4000 actions en justice

Le laboratoire Johnson & Johnson paiera 5 milliards de dollars (soit 4,6 milliards de francs) sur neuf ans. Quant aux distributeurs McKesson, Cardinal Health et Amerisource Bergen, ils s'acquitteront de 21 milliards sur 18 ans. Ces sommes mettront fin à près de 4000 actions en justice intentées par des dizaines d'Etats américains et collectivités locales. Il s'agit d'un accord à l'amiable historique.

Pour rappel, la crise des opiacés a été déclenchée par la promotion agressive de médicaments anti-douleur tels que l'oxycodone dans les années 1990. La crise a fait plus de 500'000 morts par overdose aux Etats-Unis en 20 ans. (sda/ats/afp)

Le sommet Biden-Poutine à Genève
1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
Poignée de main historique entre les deux présidents.
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'offensive russe piétine, car elle aurait atteint son objectif
L'offensive russe dans la région de Kharkiv est en cours depuis près de deux semaines, mais elle commence à s'essouffler. Pourtant la Russie a probablement déjà atteint l'un de ses principaux objectifs.

L'avancée russe dans la région de Kharkiv s'essouffle. Après le lancement de l'offensive, il y a près de deux semaines, les troupes du Kremlin ont rapidement conquis du territoire dans cette région du nord-est de l'Ukraine. Jour après jour, le ministère russe de la Défense a annoncé la prise de villages ukrainiens le long de la frontière.

L’article