dégagé
DE | FR
International
Mexique

Au Mexique, sept mineurs sont coincés dans une mine à Múzquiz

epaselect epa09248838 Relatives of miners hug as they await for information about their loved ones after the flooding and the collapse of a mine in the municipality of Muzquiz, Coahuila state, Mexico, ...
Des proches des mineurs de Muzquiz...Image: sda

Sept Mexicains coincés dans une mine après une inondation

Le drame s'est produit à Múzquiz, au nord du pays, les secours tentent de trouver des survivants.
05.06.2021, 10:0524.12.2022, 16:14
Plus de «International»

Au Mexique au moins sept mineurs sont bloqués dans une mine à la suite d'un accident, ont informé vendredi les autorités locales. Selon une enquête préliminaire, l'accident aurait été provoqué par une inondation. La mine se trouve à Múzquiz:

Image

Protection civile, police et inspecteurs du travail ont été dépêchés sur place afin d'entamer les travaux de secours et d'investigation sur l'origine de l'incident.

«Nous sommes attentifs et en coordination avec les autorités municipales ainsi que de l'Etat. Nous souhaitons que les opérations de sauvetage aboutissent, pour les familles et pour tous.»
Andrés Manuel López Obrador, président mexicain

Ce type d'accident n'est pas rare dans la région. Le plus grave a eu lieu le 19 février 2006, quand une explosion de gaz dans la mine de Pasta de Conchos a provoqué la mort de 65 mineurs. (ats)

L'évacuation et la démolition du Molino, à Lugano
1 / 14
L'évacuation et la démolition du Molino, à Lugano
Manifestants pacifiques et policiers anti-émeute.
source: keystone/ti-press / samuel golay
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les talibans exécutent deux hommes dans un stade rempli de monde
Présentes dans le stade, les familles des victimes ont refusé de gracier les deux meurtriers comme elles en avaient le droit dans le cadre de la charia, la loi islamique. Cette pratique était déjà courante sous le premier régime des talibans.

Les autorités talibanes ont procédé jeudi dans un stade de football dans l'est de l'Afghanistan, à l'exécution en public de deux hommes condamnés pour meurtre.

L’article