DE | FR
Bild

Surplus de nourriture détruit au lieu d'être donné aux plus démunis

En Grande-Bretagne, les subventions gouvernementales pour transformer la nourriture en biogaz ôtent le pain de la bouche des personnes en situation précaire. Les associations de lutte contre la faim sont scandalisées.



Les supermarchés, les fermiers et les producteurs sont invités à jeter leur surplus de nourriture plutôt qu’à le donner aux pauvres, rapporte The Independant. En cause: des subventions gouvernementales à hauteur de 750 millions de livres en faveur de la méthanisation afin de créer du biogaz, qui est une énergie renouvelable.

Pour ce faire, les méthaniseurs vont jusqu’à payer les entreprises afin de récupérer leur nourriture en plus pour pouvoir la détruire. Ce qui revient à l’équivalent de 150 millions de repas détruits par an, alors que 30% des parents s’inquiètent de savoir comment ils vont nourrir leurs enfants, selon la Food Foundation.

Dans le même temps, rapportent nos collègues britanniques, les associations caritatives de redistribution de nourriture ne reçoivent aucun subside gouvernemental et fonctionnent quasi uniquement grâce aux donations et aux levées de fonds.

Pour lutter contre le gaspillage et faire profiter les plus démunis de cette nourriture en trop, ces associations transforment les matières premières en repas équilibrés qu’elles redistribuent ensuite. Mais, face à l’expansion de la méthanisation, les produits commencent à manquer.

A l’origine, ces subventions devaient avoir un impact positif puisqu’elles servaient à inciter les producteurs à se débarrasser de leurs déchets de façon plus écologique et utile. Mais désormais, l’appât du gain a pour conséquences de retirer le pain de la bouche des plus démunis en détruisant de la nourriture parfaitement comestible. (ade)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

Les images virales des catastrophes nous feront-elles agir pour le climat?

Incendies, coulée de boue, explosions, grêlons. Les images des catastrophes environnementales envahissent les réseaux. Auront-elles le pouvoir de pousser à des changements de comportements? L'analyse d'Olivier Glassey, spécialiste des usages du numérique à l’Université de Lausanne.

Il y a eu les feux au Canada, puis à Chypre, alors que ces pays étouffaient sous une vague de chaleur. L'incendie sous les eaux mexicaines déclenché par une fuite de gaz. La fumée noire de l'explosion d'une raffinerie en Roumanie. Le glissement de terrain monstrueux au Japon.

Les catastrophes environnementales envahissent les fils d'actualité ces derniers jours. Mais ces photos et vidéos virales vont-elles être des leviers d'action écologique chez ceux qui les voient? Olivier Glassey, …

Lire l’article
Link zum Artikel