DE | FR

Le Kremlin accuse l'Ukraine de développer des armes biologiques

Moscou accuse Washington et Kiev de gérer des laboratoires destinés à produire des armes biologiques en Ukraine. Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) a prévu une réunion d'urgence ce vendredi.
11.03.2022, 17:4111.03.2022, 17:59

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit ce vendredi, en urgence, sur la fabrication supposée d'armes biologiques en Ukraine. La demande émane de la Russie, dont la crédibilité en matière d'armes chimiques a été mise en cause par Washington et Londres lors d'une session sur la Syrie.

La Russie avait déjà accusé en 2018 les Etats-Unis de mener secrètement des expérimentations biologiques dans un laboratoire de Géorgie, aussi ex-république soviétique qui, comme l'Ukraine, ambitionne de rejoindre l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) et l'Union européenne (UE).

Lors d'une réunion mensuelle du Conseil de sécurité sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, Washington et Londres ont évoqué l'Ukraine. Depuis mercredi, les Américains et Britanniques affirment que la Russie pourrait avoir recours à des armes chimiques en Ukraine.

La Russie ne serait pas digne de confiance

«La Russie a diffusé à plusieurs reprises de la désinformation concernant l'utilisation répétée d'armes chimiques par la Syrie», a affirmé l'ambassadeur américain adjoint Richard Mills.

«Le récent flot de mensonges de la Russie pour tenter de justifier la guerre préméditée et injustifiée contre l'Ukraine devrait montrer clairement, une fois pour toutes, que l'on ne peut pas faire confiance à la Russie lorsqu'elle parle d'utilisation d'armes chimiques en Syrie»

Le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, a affirmé jeudi «ne pas avoir d'information [...] sur leur utilisation prochaine» en Ukraine. «Y recourir serait illégal et une grave violation du droit international», a-t-il souligné.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est adressé à la nation vendredi et a nié tout développement d'arme chimique par son pays. «Je suis le président d'un pays décent, d'un peuple décent et je suis le père de deux enfants. Personne ne développe une quelconque arme chimique ou de destruction massive sur mon territoire», a-t-il affirmé. (ats/sia)

Les diplomates de l'ONU quittent la salle lors d'un discours du ministre russe

Plus d'éclairages sur ce qui se passe en Ukraine:

Que se passe-t-il dans la tête de Poutine?

Link zum Artikel

Pas facile d'être russe en Suisse: «Je n’ose même plus dire le mot russe»

Link zum Artikel

L'objectif de Poutine en Ukraine? Etendre sa sphère d'influence

Link zum Artikel

Pourquoi personne ne peut se passer de l'Ukraine économiquement

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'adresse de ces ambassades russes a changé et ça va énerver Poutine
Pour protester contre la guerre, de plus en plus de villes ont décidé de renommer les rues où se situe l'ambassade de Russie avec un nom soutenant l'Ukraine. Des pétitions ont été lancées dans toute l'Europe.

C'est l'une des leçons du conflit en Ukraine: la guerre ne se déroule pas (uniquement) sur le champ de bataille, mais également sur d'autres terrains, comme celui de l'information, de la communication et de la symbolique.

L’article