DE | FR

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Le centre de virologie à Wuhan, en Chine
Le centre de virologie à Wuhan, en Chine Image: EPA
L'institution a décidé de ne pas publier un rapport provisoire résumant son enquête à Wuhan, en Chine. La décision intervient dans un contexte de conflit croissant entre les Etats-Unis et la Chine.
05.03.2021, 09:0406.03.2021, 09:10

Bien que le rapport ne soit pas encore publié, les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) semblent exclure l'hypothèse que le virus ait pu s'échapper de l'institut de virologie de Wuhan. C'est justement cet avis que réfute les Etats-Unis, convaincu que la Chine ne fait pas assez preuve de «transparence».

Le directeur général de l'OMS avait peu après rectifié le tir en affirmant que «toutes les hypothèses restent sur la table» pour expliquer l'origine de la pandémie.

Le Wall Street Journal affirme que ce sont les conditions d'accès, offertes par Pékin aux équipes de l'OMS, qui sont à l'origine de cette annonce. Des spécialistes avaient été dépêchés en janvier dernier à Wuhan, en Chine, pour enquêter sur les origines de la pandémie.

L'organisation de l'ONU prévoit de publier «dans les prochaines semaines» un rapport complet qui comprendra des «conclusions majeures».

Dans une lettre ouverte, publiée ce jeudi, 24 chercheurs internationaux appellent à une nouvelle enquête indépendante et plus approfondie, dénonçant des «limitations structurelles» imposées aux travaux des experts, au moment de leur visite en Chine. (ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
16 détenus s'entretuent dans une prison équatorienne
Parmi les victimes figure un baron de la drogue.

De sanglants affrontements se sont poursuivis mardi dans une des plus grandes prisons d'Equateur, au lendemain de violences entre détenus qui ont fait au moins 16 morts et plusieurs dizaines de blessés.

L’article