International
Pape François

Twitter: Pour le pape, caresser un enfant ou un vieux, c'est pareil

Pour le pape, caresser un enfant ou un vieux c'est pareil

Mercredi, le pape François a lâché un tweet équivoque et qui tombe plutôt mal dans un contexte où les affaires de pédophilie embarrassent l’Eglise.
09.02.2022, 17:4510.02.2022, 08:36
Plus de «International»

Mardi, l'ex-pape Benoît demandait pardon pour les violences sexuelles commises sur des mineurs par des clercs lorsqu'il avait des responsabilités dans l'Eglise. Dans ce contexte, et le lendemain, le pape François (son successeur) a décidé de se fendre d'un tweet des plus étranges dans lequel il déclare:

«Caresser une personne âgée exprime la même espérance que caresser un enfant, car le début de la vie et sa fin sont toujours un mystère, un mystère qu'il faut respecter, accompagner, soigner et aimer»

On a l'a screenshooté, au cas où il devait disparaître...

Image

Ce message, pour le moins équivoque, amusera autant les amateurs de blagues potaches qu'il consternera les victimes d'abus sexuels dans l'Eglise. Le message, au mieux maladroit, est rapidement devenu viral. 👇

Comme le pointe ce twitto, le message du pape a visiblement été écrit par un logiciel de traduction automatique.

Et le même message a été posté en anglais. Mais la définition «to caress», n'ayant pas le même sens (caché) qu'en français, aucun scandale à l'horizon.

Image

En revanche, si l'on a la curiosité de passer le traducteur automatique Google proposé par Twitter, voici le résultat 👇

Image

Visiblement le Vatican manque de traducteurs compétents. Watson vous invite donc à postuler auprès du Saint-Siège. Ne serait-ce que pour rassurer le community manager du pape. (jah)

Un casse-cou en wingsuit dévale le flanc d'une montagne à Verbier
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Il prend 25 ans de prison pour avoir voulu incendier un centre militaire russe
Un tribunal militaire russe a condamné lundi à 25 ans de prison un homme accusé d'avoir été recruté par l'Ukraine pour commettre une attaque incendiaire contre un bureau de recrutement militaire en Sibérie.

25 ans de prison. C'est la décision du tribunal militaire russe à l'encontre d'Ilia Babourine. Dans un communiqué sur Telegram, la cour indique que ce dernier a été reconnu coupable d'avoir été en contact avec l'organisation nationaliste ukrainienne Azov, désignée «terroriste» en Russie, et d'avoir voulu incendier sur leur ordre une école à Novossibirsk, en Sibérie, et planifié une attaque contre un bureau de recrutement militaire dans la même ville.

L’article