DE | FR
HIs picture and flowers mark the spot where journalist Peter R. de Vries was shot in Amsterdam, Netherlands, Thursday, July 8, 2021. Peter R. de Vries, who is widely lauded for fearless reporting on the Dutch underworld, was shot Tuesday July 6, 2021, after making one of his regular appearances on a current affairs television show. (AP Photo/Peter Dejong)

Sa photo et des fleurs marquent l'endroit où le journaliste Peter R. de Vries a été abattu à Amsterdam. Image: sda

Journaliste néerlandais abattu, on fait le point sur l'enquête

Peter R. de Vries a pris mardi une balle dans la tête et est toujours entre la vie et la mort. La justice a ordonné de prolonger la détention de deux suspects.



Les deux hommes soupçonnés d'avoir tiré, mardi soir, à Amsterdam sur le journaliste d'investigation Peter R. de Vries ont brièvement comparu, vendredi, devant la justice néerlandaise. Le reporter se trouve toujours dans un état critique.

Où en est l'enquête?

Le juge d'instruction a prolongé de deux semaines la détention provisoire des deux suspects:

«Il existe actuellement suffisamment d'objections et de motifs pour maintenir les deux hommes en détention provisoire»

le tribunal du district d'Amsterdam

Ces deux hommes ont été identifiés par les médias nationaux et le tribunal du district d'Amsterdam comme étant Kamil E., un ressortissant polonais de 35 ans résidant à Maurik (centre), et Delano G., un habitant âgé de 21 ans de Rotterdam.

«Nous n'en sommes pas sûrs, mais nous sommes assez convaincus que l'attaque a un rapport avec le travail consultatif que Monsieur de Vries a accompli pour ce que nous appelons le témoin-clé d'une grande affaire mafieuse»

Thomas Bruning, le secrétaire général de l'association des journalistes néerlandais

Qui était ce journaliste?

Peter R. de Vries s'est d'abord fait connaître par ses reportages sur l'enlèvement du baron de la bière Freddy Heineken dans les années 1980. Fervent défenseur de la justice, il est également régulièrement apparu en tant que porte-parole de victimes ou dans le cercle proche de témoins-clés dans des affaires criminelles.

Depuis l'année dernière, il est le conseiller et confident du témoin-clé à charge dans le procès de Ridouan Taghi, qualifié avant son arrestation, en 2019 à Dubaï, de criminel le plus recherché des Pays-Bas notamment pour une importante affaire de drogue. En septembre 2019, l'avocat de ce témoin-clé avait été abattu à Amsterdam.

Ce qu'il s'est passé mardi

Mardi soir, le journaliste d'investigation avait été visé par des tirs dans une rue du centre d'Amsterdam, au moment où il venait de quitter un studio de télévision après un débat dans lequel il était intervenu en tant qu'invité. Toute l'affaire résumée ici 👇.

Mobilisation citoyenne

Vendredi, à l'initiative d'un groupe de citoyens, 4000 roses ont été déposées sur la célèbre place du Dam à Amsterdam 👇.

epa09333532 Some 4,000 white roses were placed with a placard reading 'Attack on press freedom? No, it is an attack on his role as confidential counselor in the Marengo process!' in reference to the shooting of crime reporter Peter de Vries, at the National Monument on Dam Square in Amsterdam, The Netherlands, 09 July 2021. De Vries, who was acting as a counsellor to a crown witness in the so-called Marengo trial, was shot and severly injured on 06 July.  EPA/JEROEN JUMELET

Image: sda

(jah/ats)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Des faux vaccins Pfizer circulent en Pologne et au Mexique

Les contrefaçons de doses étaient vendues jusqu'à 1000 francs l'unité. Un phénomène lié à la forte demande et à la faible offre qui donne le champ libre aux criminels.

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a confirmé, mercredi, que des doses suspectes de son vaccin anti-Covid-19 saisies au Mexique et en Pologne étaient des contrefaçons, selon des médias américains. Elles étaient vendues jusqu'à 1000 dollars l'unité (un peu près autant en francs).

Le Mexique est également en train de contrôler une livraison de ce qui est présenté comme 6000 doses du vaccin russe Spoutnik V, saisie le mois dernier à bord d'un avion privé en partance pour le …

Lire l’article
Link zum Artikel